F1 - Palmer proche des points, Hülkenberg souffre

F1 - Autriche 2017 - La course - Renault

Jolyon Palmer est passé près des points au Grand Prix d'Autriche. Nico Hülkenberg a souffert après avoir perdu tout espoir au départ.

Jolyon Palmer était 12ème en début de course. Il a été doublé par Kevin Magnussen mais il a pris l'avantage sur Carlos Sainz. Il a ensuite bénéficié de l'abandon de Magnussen pour remonter au 11ème rang. Il a gardé cette place jusqu'à l'arrivée. Il est resté proche de Lance Stroll durant toute l'épreuve, sans pouvoir le doubler.

« Nous sommes partis 16èmes pour finir 11èmes une troisième fois, à nouveau avec les points à notre portée ! » souligne Palmer. « Durant plus de quarante tours, j'avais Lance Stroll dans le viseur sans pouvoir le dépasser. C'était frustrant. Je dois mettre l'accent sur de meilleures qualifications, mais le rythme semblait en progression tout au long du week-end. Il y a donc des points positifs à retirer. »

« Ma course à domicile sera la prochaine. Silverstone est un beau tracé que j'affectionne avec ses nombreux virages rapides. J'espère qu'il s'agit du circuit qui me permettra d'entrer dans les points. »

Hülkenberg a vécu une course difficile

Nico Hülkenberg a pris un mauvais envol et il n'était que 15ème. Il a vite changé de pneus, pour prendre les pneus tendres, et il était 16ème après l'abandon de Kevin Magnussen. Il a est remonté au 13ème rang après les arrêts des autres pilotes et l'abandon de Carlos Sainz. Il a souffert en pneus super-tendres et il a ensuite perdu du temps avec les drapeaux bleus.

« C'était une course difficile, » reconnaît l'Allemand. « J'ai pris un mauvais envol, au point de déclencher le mode anti-calage qui actionne l'embrayage pour prévenir tout arrêt du moteur tant l'adhérence est élevée sur la grille. C'était alors le début de la fin. J'étais presque dernier avant le premier virage et il devenait dès lors évident que l'après-midi serait compliqué. »

« Nous étions en difficulté avec les super-tendres, qui surchauffaient, mais aussi avec l'équilibre et l'adhérence. Nous avons opté pour un passage anticipé au stand afin de chausser les tendres, mais les leaders remontaient le peloton et deux drapeaux bleus m'ont fait perdre énormément de temps. C'était assez dur aujourd'hui. Nous devons examiner ce qui est arrivé et nous focaliser sur Silverstone. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

lundi 10 juillet 2017 à 02:06 david000 dit : Palmer depuis tous le temps est derrière son coéquipier commente son résultat en disant "nous" l équipe pour ne pas dire qu il est vraiment mauvais et cette fois ci il est devant et parle en disant "je". il se sent meilleur que l équipe.

lundi 10 juillet 2017 à 01:38 david000 dit : Palmer depuis tous le temps est derrière son coéquipier commente son résultat en disant "nous" l équipe pour ne pas dire qu il est vraiment mauvais et cette fois ci il est devant et parle en disant "je". il se sent meilleur que l équipe.