F1 - Renault aura des nouveautés à Silverstone

F1 - Renault aura des nouveautés ce week-end

Renault va lancer des nouveautés au Grand Prix de Grande-Bretagne. Le constructeur doit se relancer après deux courses difficiles.

Renault voulait remonter au sixième rang au championnat à Budapest et au cinquième à la fin de la saison. Depuis que cet objectif a été affiché, le constructeur est passé de la septième à la huitième place. Un rebond est attendu à Silverstone, où la monoplace va évoluer.

« Le Grand Prix de Grande-Bretagne forme le point de départ d’une série de gros développements sur le châssis dont j’espère voir les avancées sur les prochaines courses, » annonce Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing. « Les semaines nous séparant de la pause estivale sont importantes et il est essentiel que nous continuions de travailler d’arrache-pied. »

Renault n’a pas marqué de points au Red Bull Ring. Jolyon Palmer a cependant pris la 11ème place, pour la troisième fois de l’année, dans les roues de Lance Stroll : « Nous avons quitté l'Autriche sur un sentiment partagé au terme d’un week-end soulignant des aspects positifs et d’autres nécessitant des améliorations, » analyse Abiteboul. « Même si nous avons manqué les points, nous sommes satisfaits de la prestation de Jolyon qui doit lui donner confiance avant d’aborder "son" Grand Prix. Jolyon doit être mieux placé sur la grille afin de l’aider à connaître de meilleures courses. C'est l'un de ses objectifs et nous espérons voir ses progrès. »

Nico Hülkenberg a perdu tout espoir de point dès le départ : « Pour Nico, son dimanche en Autriche a été de mal en pis. Handicapé au départ avec le déclenchement du système anti-calage de sa monoplace, il a chuté au classement avant le premier virage et cela a sérieusement compromis ses chances. Nous devons analyser ce qui est arrivé et veiller à ce que cela ne se reproduise plus. Après ses difficultés en super-tendres, nous avons tenté quelque chose de différent avec sa stratégie, sans succès. Tout cela sera à nouveau étudié pour être intégré à notre processus de développement. »

Renault doit comprendre le problème rencontré par Hülkenberg au départ : « Cela dépend du contrôle du moteur, de l’embrayage et de la boîte de vitesses, » précise Bob Bell, le directeur technique de Renault. « Ces soucis peuvent avoir des origines très diverses. Nous devons donc prendre notre temps pour étudier soigneusement les données, comprendre et voir comment y remédier. »

Renault fête ses 40 ans en F1

Le Grand Prix de Grande-Bretagne marque aussi les 40 ans de Renault en Formule 1. Le constructeur a fait ses débuts à Silverstone le 16 juillet 1977. Dimanche, le 16 juillet 2017, Renault pourra fêter son anniversaire sur la même piste.

« Le week-end de Silverstone promet d'être spécial pour l’ensemble de la famille Renault Sport Racing, » estime Cyril Abiteboul. « En s’élançant sur le légendaire tracé britannique, la RS01 confiée à Jean-Pierre Jabouille a été l’étincelle à l’origine de la passion que nourrit Renault pour la F1. Quarante ans et d’innombrables succès plus tard, la même détermination nous habite sur les circuits. »

« Tout en revenant sur notre longue histoire s’étalant sur quarante ans à Silverstone, nous regarderons résolument vers l'avenir. Nous dévoilerons un nouveau garage, l'endroit où tout le travail d’un week-end de Grand Prix se concentre autour de nos voitures tout en étant une vitrine de notre engagement en F1. »

Renault est aujourd’hui basée à Enstone, près du circuit : « Silverstone n’est qu’à quelques pas de notre base d'Enstone. Nous avons donc hâte d’accueillir de nombreux amis et familles venus nous rejoindre pour une tasse de thé. Nous espérons que tous pourront célébrer un bon résultat dimanche. »

Et pour prendre le thé, Renault aura une vraie théière jaune, inspirée du surnom donné à la RS01, sa première monoplace.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez