F1 - Silverstone: Les stratégies possibles

F1 - Grande-Bretagne 2017 - Stratégies possibles et pneus restants aux pilotes

Les stratégies possibles et les pneus restants aux pilotes au Grand Prix de Grande-Bretagne. Pirelli s'attend à un ou deux arrêts.

Les pneus super-tendres sont les plus performants ce week-end, mais ils ont une dégradation plus rapide. Les équipes feront un ou deux arrêts, selon la capacité d'endurance des pneus.

« La stratégie (...) devrait varier entre un ou deux arrêts, selon le degré de dégradation des super-tendres, » indique Mario Isola, le responsable de la compétition automobile de Pirelli. Vendredi, les équipes misaient plutôt sur deux arrêts.

Valtteri Bottas est le pilote qui a fait le seul pari de la Q2. Comme Lewis Hamilton au Red Bull Ring, il a pris le composé intermédiaire, le tendre, plutôt que le plus tendre, le super-tendre. Il devrait faire un relais plus long. Au Red Bull Ring, Hamilton avait finalement écourté son relais, pour ne pas perdre de temps derrière Kimi Räikkönen. Avec une dégradation plus forte ce week-end, le choix de Bottas pourrait être plus efficace.

« Stratégiquement, l'élément le plus intéressant des qualifications a été la décision de Valtteri de rouler avec les tendres en Q2, afin de s’ouvrir la possibilité d’une stratégie différente, » souligne Mario Isola. « Il devrait pouvoir faire un premier relais plus long que ses rivaux directs et gagner des places sur la piste. »

Les pneus super-tendres sont environ 0,7sec plus rapides au tour que les tendres. Avec deux arrêts, les pilotes devraient donc privilégier deux relais en super-tendres.

Plus grand nombre de tours effectués avec les pneus ce week-end:
- Médiums: 20 (Esteban Ocon)
- Tendres: 27 (Lance Stroll)
- Super-Tendres: 20 (Carlos Sainz)
- Intermédiaires: 9 (Lewis Hamilton)

Les pneus à disposition des pilotes

Les pilotes ont tous gardé un train des médiums, qu'ils ne devraient pas utiliser. Ils ont un ou deux relais des tendres, qui ne devraient servir que pour un relais. Les super-tendres sont privilégiés et les pilotes en ont conservé entre trois et cinq trains.

Lewis Hamilton: 1 médiums (1 neufs, 0 rodés), 2 tendres (2 neufs, 0 rodés), 3 super-tendres (0 neufs, 3 rodés)
Valtteri Bottas: 1 médiums (1 neufs, 0 rodés), 2 tendres (0 neufs, 2 rodés), 3 super-tendres (1 neufs, 2 rodés)
Daniel Ricciardo: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 5 super-tendres (5 neufs, 0 rodés)
Max Verstappen: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 4 super-tendres (1 neufs, 3 rodés)
Sebastian Vettel: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 2 tendres (2 neufs, 0 rodés), 3 super-tendres (0 neufs, 3 rodés)
Kimi Räikkönen: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 2 tendres (2 neufs, 0 rodés), 3 super-tendres (0 neufs, 3 rodés)
Sergio Perez: 1 médiums (1 neufs, 0 rodés), 2 tendres (2 neufs, 0 rodés), 3 super-tendres (0 neufs, 3 rodés)
Esteban Ocon: 1 médiums (1 neufs, 0 rodés), 2 tendres (2 neufs, 0 rodés), 3 super-tendres (0 neufs, 3 rodés)
Felipe Massa: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 5 super-tendres (2 neufs, 3 rodés)
Lance Stroll: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 5 super-tendres (4 neufs, 1 rodés)
Fernando Alonso: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 5 super-tendres (2 neufs, 3 rodés)
Stoffel Vandoorne: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 4 super-tendres (1 neufs, 3 rodés)
Carlos Sainz: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 5 super-tendres (4 neufs, 1 rodés)
Daniil Kvyat: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 5 super-tendres (3 neufs, 2 rodés)
Romain Grosjean: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 4 super-tendres (1 neufs, 3 rodés)
Kevin Magnussen: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 1 tendres (1 neufs, 0 rodés), 5 super-tendres (5 neufs, 0 rodés)
Nico Hülkenberg: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 2 tendres (2 neufs, 0 rodés), 3 super-tendres (0 neufs, 3 rodés)
Jolyon Palmer: 1 médiums (0 neufs, 1 rodés), 2 tendres (2 neufs, 0 rodés), 4 super-tendres (2 neufs, 2 rodés)
Pascal Wehrlein: 1 médiums (1 neufs, 0 rodés), 2 tendres (2 neufs, 0 rodés), 4 super-tendres (3 neufs, 1 rodés)
Marcus Ericsson: 1 médiums (1 neufs, 0 rodés), 2 tendres (2 neufs, 0 rodés), 4 super-tendres (3 neufs, 1 rodés)

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez