F1 - Grosjean : « Une journée difficile »

F1 - Grande-Bretagne 2017 - La course - Haas

Kevin Magnussen n'a pas eu la bonne stratégie et Romain Grosjean manquait de performances au Grand Prix de Grande-Bretagne.

Kevin Magnussen était 13ème dans les premiers tours. Il a été doublé par Daniel Ricciardo au restart, mais il a repris l’avantage quand l’Australien est passé hors de la piste. Ricciardo est revenu sur lui et il l’a encore doublé. Fernando Alonso a aussi pris l’avantage. Il a fait un premier relais très long, en pneus tendres, mais cela ne lui a pas fait gagner de place. Il a ensuite doublé Lance Stroll puis profité du deuxième arrêt Romain Grosjean. Il a pris la 12ème place. Il pense qu'il a perdu trop de temps en début de course.

« J’ai senti la Toro Rosso me percuter au départ, mais ça n’a pas eu de conséquence, » estime le Néerlandais. « Heureusement, il n’y a pas eu de crevaison. Je n’ai tout simplement pas réussi mon premier tour. C’est forcément difficile quand on a une stratégie inversée, avec les pneus les plus durs. »

« Ce premier relais m’a empêché de marquer des points. La voiture était performante, j’ai juste dû faire un relais long avec ces pneus, et attendre que ceux de devant s’arrêtent pour faire de bons temps. Je suis un peu revenu à la fin, mais ce n’était pas suffisant. »

« Quand on se bat hors des points, ce n’est jamais très intéressant. Mais je vais retenir les points positifs. Nous sommes rapides et nous avions un bon rythme en course. »

Grosjean n'avait pas une monoplace assez rapide

Romain Grosjean était 11ème en début d’épreuve. Il a été doublé par Daniel Ricciardo. En fin de course, il a fait un deuxième arrêt, ce qui a permis à Kevin Magnussen et Marcus Ericsson de passer devant lui. Il a eu un contact avec Ericsson mais il a fini par le doubler, pour terminer au 13ème rang. Il n'avait pas une monoplace assez performante en course.

« Une journée difficile au bureau, » résume Grosjean. « Je n’avais pas de très bonnes performances aujourd’hui, quels que soient les pneus. J’ai été pris dans le trafic au début, ce qui a endommagé les super-tendres. »

« Je suis passé aux stands pour prendre les tendres, et encore, du trafic en permanence. Nous avons fait un pari à la fin, en prenant des super-tendres neufs, avec l’espoir qu’il se passe quelque chose devant, mais rien ne s’est passé. »

« Nous devons juste comprendre pourquoi notre rythme de course n’était pas aussi bon que celui des qualifications, et aller de l’avant. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez