F1 - Pirelli a compris la crevaison de Vettel

F1 - Les conclusions de Pirelli sur la crevaison de Vettel à Silverstone

Pirelli a identifié la cause de la crevaison de Sebastian Vettel au Grand Prix de Grande-Bretagne. Le manufacturier analyse encore le pneu de Kimi Räikkönen.

Les pilotes Ferrari ont tous les deux eu un problème sur le pneu avant-gauche en fin de course à Silverstone. Sebastian Vettel a eu une crevaison (vidéo). Pirelli a analysé le pneu, et le manufacturier italien a détecté une crevaison lente comme origine du problème.

« Comme cela semblait être le cas depuis dimanche après-midi, une investigation détaillée a maintenant confirmé que la cause de la casse a été une crevaison lente, » indique Pirelli dans un communiqué. « Le fait de revenir aux stands avec un pneu dégonflé (...) a mené à la crevaison. »

Pirelli n'a pas donné de précisions sur ce qui aurait pu causer la crevaison lente. En 2013, quatre pilotes avaient eu des crevaisons sur le même circuit. Le manufacturier avait listé plusieurs origines, qui mettaient surtout en cause les équipes : une inversion des pneus droite et gauche à l'arrière, alors qu'ils sont asymétriques et qu'ils ne sont pas prévus pour ça, des pressions trop faibles, un carrossage trop élevé et des vibreurs agressifs, notamment au virage 4.

Depuis, des changements ont été faits. La ceinture en acier a laissé sa place à une ceinture en kevlar, et les équipes doivent respecter une pression minimale et un angle de carrossage maximal à chaque week-end de course.

Le problème de Räikkönen n'est pas encore identifié

Le problème rencontré par Kimi Räikkönen un tour avant Sebastian Vettel n'est pas encore clairement identifié. Le Finlandais n'a pas eu une crevaison, mais son pneu a commencé à se délaminer. Pirelli poursuit ses analyses.

« Le pneu endommagé de Kimi Räikkönen laisse moins de preuves du déroulement des faits, donc des tests et des analyses sont encore en cours aux laboratoires et dans les structures d'essais internes, » précise Pirelli. « Il faudra quelques jours de plus pour arriver à une conclusion définitive. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

lundi 24 juillet 2017 à 13:54 CarCircus dit : Je préfère le temps où deux manufacturiers se dépassaient sur la piste, et que les écuries avaient le choix de la marque qui convienne le mieux à leurs monoplaces.

samedi 22 juillet 2017 à 15:49 MANFRED91 dit : Un pneu qui cède ça arrive, deux du même côté pour la même équipe ... c'est inquiétant et à ce niveau de technologie c'est inadmissible !

samedi 22 juillet 2017 à 13:03 Antoine dit : La Ferrari a détruit son pneu AVG, après que le pneu se d'échappe ou crevaison, leur pneu AVG était complètement mort!

samedi 22 juillet 2017 à 07:44 Citoyen SP98 dit : Un sabotage de LH ?