Exclusif : la McLaren P1 GTR à l'essai ! (vidéo)

ESSAI. McLaren a accepté de nous confier le volant de la P1 GTR pour la fameuse montée du festival de Goodwood. Bienvenue dans la quatrième dimension.

La P1 GTR est la version affûtée du modèle le plus exclusif de Woking. Autant dire qu'elle est rare et quasiment intouchable. Mais McLaren a accepté de nous la prêter pendant le Festival of Speed de Goodwood 2017.

Avant de prendre le départ, l'ingénieur maison fait ses dernières recommandations : "La piste est glissante et quelqu'un vient juste de se sortir avec une Ford RS200. Il a littéralement explosé sa voiture. Evitez d'accélérer trop brutalement. C'est étroit, ça glisse et il y a 1000 chevaux". Voir la vidéo.

Chaud devant

Le genre de conseils censés refroidir un cerveau en ébullition. Mais impossible de réfréner mon enthousiasme. L'atmosphère qui règne à bord de la P1 GTR est indescriptible et le volant est carrément hypnotisant. Il a la forme de celui d'Alonso et tellement de grip qu'il en est quasi gluant. Mais pas le temps de s'éterniser. Direction la ligne de départ. «Heu, au fait, c'est juste pour savoir, il y a un ESP?".

Décollage

La P1 s'ébroue et les deux tuyères qui lui servent de mégaphones entrent en résonance. La sensation de couple est immédiate et inattendue sur une voiture de course. Mes vieux souvenirs de Porsche 911 GT1 street version me renvoient l'image d'une auto caractérielle, dont le moteur hoquetait à bas régimes. Tout le contraire de la P1 GTR, qui décolle avec la facilité d'une 675 LT, malgré son usage exclusivement réservé à la piste. La McLaren donne l'impression d'un pétard à mèche courte avec la portée d'un missile. Le lièvre allonge ses foulées et la poussée qui s'exerce sur le baquet donne l'impression de s'envoler. Houla bijou ! Ca glisse et le couple gargantuesque oblige à doser l'accélérateur. Mais franchement, quel pied ! Ces 1 860 mètres de montée mythique sont aussi courts qu'intenses. Non pas pour pousser la P1 dans ses retranchements, mais pour profiter d'une auto extraordinaire dans un environnement qui l'est tout autant. Le galop d'essai est insuffisant pour tirer des conclusions définitives, mais l'agilité de la P1 GTR n'est pas un mirage, et la docilité de cette version de circuit en dit long sur la polyvalence du modèle de série.

Découvrez l'essai de la McLaren P1 GTR à Goodwood en vidéo, et beaucoup plus de détails, dans le numéro de Sport Auto du mois d'Août 2017, en vente le 28 juillet.

Fiche technique de la McLaren P1 GTR

Chiffres clés de la McLaren P1 GTR
Performances annoncées
> 0 à 100 km/h 2.6
> 0 à 200 km/h 6.8
> Vitesse maxi : 325 km/h
> Type, nbre de cylindres V8 biturbo + moteur électrique
> Cylindrée : 3799 cm3
> Puissance cumulée : 1000 ch à 7250 tr/mn (800 en thermique + 200 ch électrique)
> Couple maxi : 90.8 mkg à 6000 tr/mn
> Type, nbre de rapports : Roues AR, double embrayage à 7 rapports
> Poids Constructeur 1300 kg 
> Rapport poids/puissance 1.3
> Nombre d'exemplaires produits : 50
> Prix : 2,5 millions d'euros

Photo de Laurent Chevalier

posté par :
Laurent Chevalier

Réagissez

Commentaire(s)4

lundi 24 juillet 2017 à 03:28 zonda dit : @Jeff Pagani , tu oublie toute l'aérodynamique qui plaque la voiture au sol et donc, par conséquent, la ralentit . Cependant cela la rend plus rapide en courbe

dimanche 23 juillet 2017 à 14:27 Jeff Pagani dit : Moi ce que je ne comprends pas c'est la vitesse max qui est ridicule pour cette puissance, elle est plus lente que la P1 de base !

samedi 22 juillet 2017 à 22:33 gex11 dit : Moi ce que je comprends pas c'est pourquoi de face on a des gants Sparco et pourquoi de dos on a des gants Alpinestars?

samedi 22 juillet 2017 à 10:43 llotr dit : 404 not found... la vidéo Oui donc, les gars, je comprends l'enthousiasme d'un tel essai, mais fallait pas oublier d'enlever le cache sur l'objectif...