F1 - Pirelli explique le problème de Räikkönen

F1 - Pirelli a compris le problème de pneu de Räikkönen à Silverstone

Pirelli a identifié la cause du problème de Kimi Räikkönen. Le manufacturier a constaté des dégâts en deux points, provoqués par un élément externe.

Les pilotes Ferrari ont tous les deux eu des problèmes sur le pneu avant-gauche en fin de course à Silverstone. Les deux soucis sont différents. Pour Sebastian Vettel, Pirelli a identifié une crevaison lente, qui a ensuite entraîné une la crevaison. Le pneu de Kimi Räikkönen a nécessité des analyses plus longues, en raison de dégâts plus gros. Le Finlandais n'a pas eu une crevaison, mais son pneu à commencé à se délaminer.

Pirelli précise que les analyses « révèlent des dégâts précis à deux endroits, à la limite de la ceinture. » Il n'y a pas d'autres souci : « Les dégâts ne sont pas présents sur d'autres zones du pneu, » indique Pirelli. « La ceinture et la structure ne montrent aucun signe de fatigue. »

Un élément externe a causé le problème

Quel est la cause de ces dégâts ? Pirelli évoque un possible « contact contre un corps externe, » sans préciser lequel. Il peut s'agir d'un débris ou des vibreurs. Ce contact aurait ensuite « mené à une séparation partielle de la ceinture et de la carcasse, aux deux endroits touchés. A l'un des deux endroits, une partie de la bande de roulement s'est logiquement également détachée . »

Pirelli exclut une défaillance du pneu comme cause du problème. Le manufacturier a mené des essais sur les autres pneus utilisés par les leaders de la course, et qui ont parcouru une distance similaire. « En aucun cas, des signes de fatigue, de détachement ou de lacération, ou même le début de tels problèmes, n'ont été constatés sur la structure du pneu, » souligne le manufacturier. « Pirelli peut confirmer qu'aucun problème n'est apparu concernant le pneu lui-même. »

Pirelli note également que « ces dégâts n'ont pas compromis la structure du pneu, Räikkönen ayant pu revenir aux stands en toute sécurité, avec un pneu dégonflé. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

jeudi 27 juillet 2017 à 14:56 xalex dit : c'est surtout la faute de Ferrari, comme par hasard ça n'arrive que sur elles et à 1 tout d'intervalle....

jeudi 27 juillet 2017 à 13:00 leon dit : A partir du moment ou c'est le constructeur du pneu qui fait l'analyse , il est EVIDENT que ce ne sera JAMAIS de sa faute . Faites donc analyser par MICHELIN par exemple !i

jeudi 27 juillet 2017 à 13:00 leon dit : A partir du moment ou c'est le constructeur du pneu qui fait l'analyse , il est EVIDENT que ce ne sera JAMAIS de sa faute . Faites donc analyser par MICHELIN par exemple !i