F1 - Kubica ignore quelle sera la suite

F1 - Kubica ne sait pas de quoi son avenir sera fait

Robert Kubica a fait de très bons essais pour Renault, avec beaucoup de tours couverts et de bons chronos. Le Polonais est ravi. Et maintenant ?

Robert Kubica a réussi son retour. Le Polonais participait à sa première séance d'essai dans une monoplace de dernière génération depuis 2011 ce mercredi, avec Renault. Il a réalisé le quatrième temps et il a bouclé 142 tours. Tant dans les performances que dans l'endurance, Kubica a impressionné.

« C'était un sentiment fantastique pour moi d'être au volant de la R.S.17, » déclare le Polonais. « C'était également génial de voir autant de fans autour de la piste. Merci à eux tous ! »

Il y a quelques mois, cet essai était encore impossible, en raison du manque de mobilité que Kubica ressentait dans le bras droit après son grave accident de rallye il y a six ans : « Le cheminement pour en arriver là a été incroyable et j'ai pu répondre à de nombreuses questions que je me posais, » souligne Kubica. « J'ai beaucoup appris sur la voiture de dernière génération, car il y a bon nombre de différences avec les Formule 1 que j'ai pilotées par le passé. Cette monoplace est notamment plus large. »

Cet essai ne servait pas qu'à évaluer Kubica, mais aussi à tester des éléments sur la monoplace. Renault a fait des essais aérodynamiques autour des roues avants et arrières, des roulages sur différents types de pneus et l'équipe a travaillé sur la cartographie de l'aileron avant : « J'ai été en mesure de mener méthodiquement le programme de l'équipe et je pense que nous avons fait de bons progrès, » estime Kubica. « Ma compréhension de la R.S.17 et des pneumatiques 2017 se sont construites simultanément. »

La question de l'après se pose logiquement. Robert Kubica a fait des essais convaincants et Jolyon Palmer serait menacé. Kubica ne sait pas de quoi son avenir sera fait : « Après cette journée, il est encore trop tôt pour définir quelle sera l'étape suivante, » assure-t-il. « Pour l'instant, je tiens à remercier tout le monde chez Renault Sport Formula One Team pour avoir rendu cet essai possible. »

- Vettel en tête, Kubica quatrième

Renault satisfaite de Kubica

Renault est satisfaite du travail effectué par Robert Kubica. Officiellement, l'équipe ne se prononce pas sur l'avenir quelle souhaite donner à ces essais, mais elle se réjouit des données recueillies.

« Ce fût une journée bien remplie et productive, avec l'équivalent de plus de deux Grands Prix couverts, » indique Alan Permane, le directeur sportif de Renault. « Nous avons effectué un programme complet et Robert nous a fait
un bon retour. »

« La R.S.17 a été parfaitement fiable, même avec les températures extrêmes relevées en piste. Nous avons accumulé beaucoup de données au cours des deux derniers jours, pour les ajouter aux leçons tirées du Grand Prix disputé sur ce circuit. Après la trêve estivale, nous aurons donc la possibilité de poursuivre l'optimisation de la voiture pour les prochaines courses. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

jeudi 03 août 2017 à 13:55 Vincent Lalanne-Sicaud dit : La cartographie aéro consiste à mesurer les niveaux d'appuis et de trainée générés par différents réglages, afin de voir les effets de chaque configuration. Cela permet de créer une "carte" de chaque élément aérodynamique qui servira de référence pour régler la monoplace. Les ingénieurs s'y réfèrent s'ils désirent augmenter ou réduire les appuis, afin d'anticiper les conséquences d'un réglage.

jeudi 03 août 2017 à 13:44 Vincent Lalanne-Sicaud dit : Il s'agit du terme employé par Renault dans son communiqué de presse.

jeudi 03 août 2017 à 09:47 Citoyen SP98 dit : Il a voulu dire réglages... Mais bon... Ce n'est pas un spécialiste apparemment

jeudi 03 août 2017 à 07:18 DamDam dit : Belle performance de Robert Kubica. Par contre la cartographie de l'aileron avant ça n'existe pas !