Publié le 26/08/2017 à 11:30

F1 - Renault discute avec McLaren, mais...

F1 - Renault discute avec McLaren mais il y a des freins

Renault discute bien avec McLaren pour lui fournir son moteur en 2018, mais le constructeur français est assez réticent à l'idée d'avoir une quatrième équipe.

McLaren n'a pas encore fait son choix pour 2018. L'équipe anglaise pourrait se séparer de Honda, décevant depuis son retour il y a deux ans. Mais pour cela, il faut trouver un autre motoriste. Mercedes et Ferrari ne veulent pas renforcer un rival. Renault est un peu plus ouverte. Le motoriste français a entamé des discussions avec McLaren.

« Nous sommes ouverts à la discussion, » a déclaré le directeur général de Renault Sport Racing en conférence de presse vendredi à Spa. « Je peux confirmer qu'il y a eu des discussions avec McLaren. »

Il y a cependant un frein à une fourniture de moteur à McLaren: « D'abord, il y a une restriction dans les règlements, si nous voulons équiper plus de trois équipes. Et en plus, à mes yeux ça ne serait pas raisonnable d'imaginer d'imaginer pouvoir fournir plus de trois équipes sans dégrader le niveau de service, la qualité de service pour les autres équipes. »

Les partenariats actuels sont satisfaisants

Renault fournit déjà Red Bull et Toro Rosso en plus de sa propre équipe. Malgré les tensions vues il y a deux ans, la relation est désormais apaisée avec Red Bull et ce partenariat est utile pour Renault, qui dispose de plus de données.

« Nous avons des contrats en place, » souligne Abiteboul. « La relation avec Red Bull est importante. C'est une relation qui dure depuis longtemps et nous aimerions la maintenir jusqu'en 2020, mais si on peut faire quelque chose, pourquoi pas. »

« Mais pour le moment, c'est très calme et nous ne sommes pas demandeurs de quoi que ce soit. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez