F1 - Combustion d'huile: Mercedes aura un avantage

F1 - Mercedes va garder un avantage dans la combustion d'huile

Les équipes vont devoir respecter une combustion d'huile plus stricte à partir de Monza, sauf sur les moteurs déjà utilisés. Mercedes aura donc un avantage.

Depuis 2015, la combustion d'huile fait débat en F1. Plusieurs motoristes ont été soupçonnées d'utiliser l'huile comme carburant et de tirer ainsi un avantage de performance. Pour éviter cette utilisation détournée du règlement, la FIA a décidé d'agir. En juillet, elle a interdit une consommation d'huile supérieure à 0,6 litre pour 100km, mais seulement à partir de 2018, afin de donner aux motoristes le temps de modifier les groupes propulseurs.

La fédération a cependant décidé de réduire la consommation d'huile immédiatement. Depuis juillet, les motoristes ne pouvaient plus consommer que 1,2 litre pour 100km, et la limite sera abaissée à 0,9 litre pour 100km à partir de Monza.

Selon Canal+, un gentlemen agreement avait été mis en place entre les motoristes : ne pas lancer de nouveaux moteurs à Spa, avec la limite de 1,2 litre d'huile pour 100km toujours en vigueur, pour les conserver jusqu'à la fin de la saison. Mais Mercedes a lancé ses quatrièmes et derniers moteurs pour Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, en suivant le programme prévu. Une question se posait alors : à partir de Monza, Mercedes allait-elle être soumise à la limite de 1,2 litre pour 100km, ou de 0,9 litre pour 100km ? La FIA a annoncé que l'équipe pourra encore utiliser 1,2 litre pour 100km.

Le moteur répond au règlement en vigueur au moment de son introduction

Si Mercedes pourra encore bénéficier de cette limite de consommation plus généreuse, c'est parce qu'un élément du groupe propulseur déjà utilisé ne peut plus être modifié. Ses caractéristiques techniques sont donc soumises au règlement  technique en vigueur au moment de son introduction.

« L'article 23.3b du Règlement précise : "Chacun des six éléments (du groupe propulseur) sera considéré comme utilisé une fois que le transporteur de chronométrage de la voiture indique qu'elle a quitté l'allée des stands", » a rappelé un porte-parole de la FIA à ESPN. « Donc, pour être clair, si un moteur est lancé à la course de Monza ou après, sa consommation d'huile doit être inférieure à 0,9 litre pour 100km, à tout moment. »

« Si un moteur a été lancé dans le week-end de la course de Spa, ou auparavant, sa consommation d'huile doit être inférieure à 1,2 litre pour 100km, à tout moment. »

Mercedes pourrait donc avoir un avantage face à Ferrari dans les dernières courses de la saison, puisque les moteurs que la Scuderia lancera devront respecter la nouvelle limite.

Les clients de Mercedes n'auront pas cet avantage. Williams et Force India n'ont pas encore lancé leur quatrième moteur de la saison, et les équipes devront donc se soumettre à la nouvelle limite.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

jeudi 31 août 2017 à 12:19 CarCircus dit : Ce n'est plus un sport auto, la F1 est devenu un sport de contraintes, alors que l'âme de de cette discipline c'est la révolution.

mercredi 30 août 2017 à 17:01 Mr IXE dit : Une date butoir pour tout le monde sans dérogation pour qui que ce soit et l'affaire était pliée.

mercredi 30 août 2017 à 16:14 fantic f1 dit : je pense que c'est pas normal de empecher celà car sa enleve l'audace que pourrais avoir certain constructeur et donc sa tue le spectacle et la f1 et encore une fois pour avantager une écurie qu'une autre!