F1 - Faut-il abolir les pénalités sur la grille ?

F1 - Faut-il maintenir les pénalités sur la grille ?

Ross Brawn souhaite abandonner les pénalités pour les moteurs et les boîtes de vitesses sur les grilles. Günther Steiner émet des doutes sur cette idée.

Neuf pilotes étaient pénalisés sur la grille au Grand Prix d'Italie. Seulement deux pilotes, Lewis Hamilton et Romain Grosjean, sont partis de la place à laquelle ils se sont qualifiés. Grosjean faisait pourtant partie des pilotes qualifiés.

Ces nombreuses pénalités ont rendu la grille de départ peu lisible pour les supporters, et cette grille ne correspondait plus au classement des qualifications. Ross Brawn aimerait trouver des solutions pour limiter les pénalités pour dépassement du quota d'éléments du groupe propulseur ou changement de boîte de vitesses avant le cycle de six courses.

« Il y en a encore eu beaucoup à Monza, » déplore le responsable de la compétition de la F1 dans la newsletter officielle du championnat. « C'est un aspect du règlement sur lequel il faut vraiment se pencher, parce que même si c'est bien sur le principe, l'application est vraiment difficile à avaler pour les supporters. »

Maintenir une sanction est nécessaire

Les équipes ne sont pas forcément pour une fin de ces pénalités. Elles existent pour garantir des coûts maîtrisés : limiter le nombre de moteurs et de boîtes est nécessaire pour éviter des excès, et les dépenses qui les accompagnent, et il faut donc un garde-fou. Pour Günther Steiner, ne plus imposer de quota creuserait encore plus les écarts entre les équipes.

« On l'a fait pour une bonne raison, contrôler les dépenses, » a déclaré le patron de l'équipe Haas à ESPN. « Si on ne perd qu'une place ou que c'est quelque chose dans le genre, les grosses équipes creuseront encore pus l'écart parce qu'elles changeront tout en permanence, elles feront plus de développement et elles seront plus rapides. Ca créerait des pénalités sur la grille à travers les performances. »

« Regardez Verstappen, ou Ricciardo, 35 (places de pénalité) et il a quand même fini quatrième... Les grosses équipes peuvent compenser (les pénalités) et ne sert à rien de (les) réduire (...) sur la grille. »

Brawn envisage de nouvelles idées

Ross Brawn pense à de nouvelles solutions pour maintenir une notion de sanction qui ne résulterait pas en une grille de départ totalement chamboulée.

« Nous avons des idées pour changer ça et nous devons en discuter en détail avec la FIA pour voir comment améliorer la situation, » promet Brawn.

Une des idées qui revient le plus souvent est d'enlever des points au championnat des constructeurs. Ce championnat est très important pour les équipes puisqu'il définit la répartition des revenus à la fin de l'année.

Mais pour Günther Steiner, cette seule solution ne serait pas efficace. Les équipes de constructeurs, dont le financement ne dépend pas de la position au championnat, pourraient volontairement sacrifier ce championnat pour favoriser celui des pilotes, et gagner l'attention médiatique.

« On pourrait jouer sur le championnat des constructeurs, » indique Steiner. « Qu'est ce qui a le plus de valeur, le titres des constructeurs ou celui des pilotes ? Si on voulait se concentrer sur le championnat des pilotes, on pourrait mettre un nouveau moteur à chaque fois, tout changer, le constructeur finirait (dernier) mais le pilote gagnerait. Ca n'améliorerait pas la course. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

jeudi 07 décembre 2017 à 10:55 loubetto dit : bien sur qu'il faut supprimer les pénalités, car cela nuit au spectacle et il faut également revenir un nombre d'éléments supérieur à 3 par saisons, avec une telle allocation on touche le fond du ridicule. Si les équipes veulent faire des économies alors qu'elles retournent en F3. La compétition a ce niveau n'est la que pour le spectacle et non pour faire des économies. Si les règlements étaient pertinents je suis certain que de nouveau constructeurs arriveraient en F1 !! Mais que diable il faut cesser ces perpétuels changement de règlement et pour cela il faut refonder de A à Z la FIA et virer l'empereur TODT et toute sa clique.

jeudi 07 septembre 2017 à 12:14 MB1 dit : @vathi: Ca ne favoriserait pas les petites équipes, au contraire. Imaginons que Bottas perde 10 points et Mercedes aussi : ça ne change rien au championnat. Si ça arrive à Williams, ça chamboule tout dans la lutte du milieu de plateau... Et ces équipes dépendent encore plus de l'argent du championnat.

jeudi 07 septembre 2017 à 07:32 vathi dit : Oui la pénalité sur la grille est ridicule et on s en rend compte à chaque fin de saison ( Alonso pénalisé de 35 places à monza !!! ridicule ! ) . En revanche pénaliser par un retrait de point les pilotes et les écuries empêcherait de trop gros abus ! surtout lorsqu'on joue le titre !!! Ce système favoriserait plus les petites équipes je pense donc les aideraient à se rapprocher un peu plus du mi classement à terme .

mercredi 06 septembre 2017 à 22:02 MANFRED91 dit : Faut-il abandonner les pénalités sur la grille .. ah en voilà une question qu'elle est bonne ... comment vous dire : oui !