F1 - GP de France : TF1 et France TV intéressés

F1 - Le Grand Prix de France intéresse TF1 et France Télévisions

TF1 et France Télévisions seraient candidats à la diffusion du Grand Prix de France en clair en 2018. Le résultat de l'appel d'offres sera bientôt connu.

Le Grand Prix de France, de retour la saison prochaine, fait partie des événements sportifs « protégés ». Cela signifie que si un diffuseur payant possède l'exclusivité d'une compétition, il doit entamer des négociations avec une chaîne gratuite pour que tous les téléspectateurs puissent voir l'épreuve. Cela ne garantit pas une diffusion sur une chaîne gratuite, mais des accords sont régulièrement trouvés.

Dès l'annonce du retour du Grand Prix de France pour 2018, sa diffusion en clair a été une évidence. Canal + a déjà diffusé le Grand Prix de Monaco sur C8, sa chaîne gratuite, cette année. Mais l'an prochain, un nouveau contrat entrera en vigueur. Selon Médiasportif.fr, Canal+ n'a acquis que les droits pour une chaîne payante. Les droits restent donc à acquérir pour une diffusion en clair.

La Formule 1 aurait pour but de diffuser quatre courses sur une chaîne gratuite l'an prochain. Et des chaînes d'un groupe concurrent de Canal + pourraient être intéressées. Concernant la course du Paul Ricard, deux groupes ont montré leur intérêt.

« TF1 et France Télévisions se sont positionnés, » a confirmé Giles Dufeigneux, le directeur général de l'organisation de l'épreuve, au Télégramme. « On connaîtra le résultat de l'appel d'offres de la diffusion en clair à l'automne. »

Le groupe TF1 possède également TMC, NT1 et HD1, alors que France Télévisions regroupe notamment France 2, France 3, France 4, France 5 et France O. Chacun des deux groupes pourrait acquérir les droits du Grand Prix de France, et éventuellement d'autres courses, pour l'une de ces chaînes.

Pourquoi la course sera le 24 juin

Le Grand Prix de France marquera une première dans l'histoire de la Formule 1 : une série de trois courses en trois week-ends. Le Castellet ouvrira cette séquence, avant le Red Bull Ring et Silverstone. La date du 24 juin s'est assez vite imposée en raison des contraintes contractuelles et logistiques, ainsi que de la pause estivale en août, et les équipes n'ont pas montré de réticence à autant de courses en si peu de temps.

- Le calendrier 2018 de la F1

« Dans l'accord signé avec Bernie Ecclestone, il était signifié que la course devait avoir lieu lors de la période estivale, » explique Gilles Dufeigneux. « Il fallait trouver une date entre juin et septembre. Mais éviter la période du 15 juillet au 15 août, surchargée dans la région du Castellet, avec des hôtels déjà pleins. La négociation s'est faite avec Liberty Media (qui a pris le contrôle de la Formule 1). »

« Dans le même temps, j'ai interrogé Toto Wolff (le patron de Mercedes Motorsport) lors du GP de Monaco, sur la date idéale. Le mois de juin et le retour en Europe semblait convenir. De plus, enchaîner trois courses en trois semaines ne lui posait pas de souci, même d'un point de vue logistique. »

« Avec ce feu vert de Toto Wolff, nous avons pu argumenter et décrocher la date du 24 juin. Une date formidable pour l'organisation d'un événement de très grand spectacle. Tel que le souhaite Liberty Media. »

Le week-end du 24 juin permettra du faire de la course une grande fête : « La date choisie est une chance, elle coïncide avec le début de l'été, dans le sillage de la Fête de la musique. Ainsi, nous proposerons un concert d'un artiste majeur, nous sommes actuellement en négociation avec la société de production Live Nation. La Patrouille de France sera également au rendez-vous. »

Les calendriers de la Formule 2 et du GP3 ne sont pas encore connus, mais ces championnats sont présents sur toutes les courses européennes. Ils devraient donc être au Paul Ricard. La Formule Renault pourrait aussi être intégrée au week-end.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

jeudi 07 septembre 2017 à 13:26 Mr IXE dit : FT pas mieux ils n'ont pas gènes de la F1 ce n'est pas leur truc à par les 24H et encore avec des consultants. Ils vont recaser Nelson Monfort...avec Candeloro.

jeudi 07 septembre 2017 à 12:54 Kriss0242 dit : Ce serait mieux France Télévisions car si TF1,reprennent la F1,juste pour ce Grand prix,on es sur d'avoir des publicités durant la course.alors que FT,non.