F1 - Gilles Simon revient à la FIA

F1 - Gilles Simon devient directeur technique de la FIA

Gilles Simon a été nommé directeur technique de la FIA. Le Français retrouve Jean Todt, qu'il connaît bien, pour travailler sur les solutions d'avenir.

Gilles Simon fait son retour à la FIA. L'ingénieur Français a mis fin à son travail de consultant pour Honda cette année. Au sein de la FIA, il sera directeur technique et il supervisera les différents championnats.

« Gilles Simon aura le rôle de directeur technique de la FIA, sous l'égide du secrétaire général pour la compétition, » précise la FIA. « Il contribuera au développement des championnats de la FIA, il proposera des solutions techniques ambitieuses et pragmatiques, en accord avec la vision stratégique et sportive de la FIA pour ses championnats. Dans cette optique, il travaillera en coopération étroite avec les départements de la FIA responsables de la gestion mondiale des championnats, ainsi qu'avec le département sécurité. »

La carrière de Gilles Simon est intimement liée à celle de Jean Todt. Après avoir travaillé au département recherche et développement de Renault dans les années 1980, il s'est concentré sur le V10 Peugeot de la Peugeot 905 aux 24 Heures du Mans, au début des années 1990. Todt, qui dirigeait l'équipe à l'époque, est parti pour Ferrari en F1 en 1993, et Simon l'a suivi. Simon a travaillé au département des moteurs et il en a pris la tête en 2006. Il a quitté la Scuderia en 2009.

L'année suivante, il a rejoint la FIA, dont Todt était devenu Président, où il travaillé sur des technologies plus respectueuses de l'environnement. Il est parti en 2011, pour le projet Pure, qui souhaitait créer un moteur de F1. En 2013, il est devenu consultant pour Honda, un rôle qui a pris fin cette année.

La FIA fait plusieurs nominations

La FIA a effectué d'autres nominations. Un département monoplaces a été créé et il sera dirigé par Charlie Whiting, déjà très influent en F1 aux postes de directeur de course, de délégué à la sécurité et de délégué technique. Il devra créer une plus grande unité entre F1, F2, F3 et F4. Whiting devra « optimiser les processus et les synergies de ces championnats » selon la FIA.

Marcin Budkowski sera à la tête d'une division technique dans ce nouveau département, alors que Laurent Mekies, le responsable de la sécurité, sera en charge de la gestion sportive.

Frédéric Bertrand, qui dirigeait la commission monoplace de la FIA, va se concentrer sur les championnats qui n'ont pas pour but de mener à la F1, comme la Formule E et le WEC.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez