Lexus LC 500 (2017) : 1er essai [vidéo]

Sport Auto s'est enfin glissé au volant du nouveau "Luxury Coupe" Lexus et vous propose une balade au son du V8 de 477 ch.

Lexus se lance pour la première fois en Europe sur le segment des coupés luxueux. La gamme se compose d'un modèle hybride, la LC 500h de 359 ch à l'essai pour l'Auto-Journal par ici, ainsi que d'un V8 atmosphérique de 477 ch. Ce modèle vise à booster l'image de la marque et n'y va pas de main morte en termes de design. La LC frappe aussi fort qu'une GT dans la rue et les portables crépitent. Elle cache un habitacle tout aussi original, avec une planche de bord en escalier et un cadran de compteur mobile, comme feue la LF A. A l'image de la 911, la LC est une 2+2 et peut accueillir ponctuellement deux personnes conciliantes... Etonnant de la part d'un « grand » coupé ! Grand ? Pas tant que cela puisqu'il s'étend sur 4,77 m, contre 4,70 m pour la RC F. Malgré le gabarit et une nouvelle plate-forme GA-L voulue rigide et légère, LC accuse 1 935 kg sur la balance... Nous testons ici une version Sport+, incluant des roues arrière directrices, une direction à démultiplication variable, un autobloquant, une sellerie en Alcantara plus enveloppante, un toit en carbone, des jantes forgées de 21 pouces et un aileron actif (à partir de 80 km/h). Prenez place à nos côtés par ici... 

Vive l'atmosphérique !

Le constructeur nippon a la bonne idée d'être fidèle au V8 atmosphérique, que nous connaissons à bord des RC F et GS F. Contrairement à ses dernières, la sonorité est beaucoup plus naturelle. La vidéo de cet essai ne rend pas hommage au V8 très US, qui représente le point fort de cette LC 500. Il adore les hauts régimes et s'exprime entre 4 000 et 7 300 tr/mn. Les joies de l'atmosphérique font un bien fou. Ce 5 litres bi-injection est couplé d'office à une boîte auto à 10 rapports... Il ne s'agit pas d'une première mondiale (F-150 Raptor, Camaro ZL1), mais d'une première européenne. L'utilité des 10 rapports est discutable, puisque l'on utilise les 6 premiers rapports jusqu'à la bride (270 km/h), mais cette transmission se montre rapide et obéissante. Il lui manque juste un dispositif pour faciliter les départs canon (launch control).

Bonne base de travail

Au regard de la masse, on serre les dents en courbes... A tort, car la LC s'y montre plutôt à l'aise, grâce à une bonne répartition des masses, à une suspension pilotée efficace et aux roues arrière directrices. Les clients Lexus ne doivent pas s'attendre à un salon roulant en termes de confort, mais à une GT aux réglages conciliants. La philosophie de ce coupé s'approche davantage d'une Série 6 que d'une 911. Lexus ne s'arrêtera pas en si bon chemin et déclinera la LC en roadster et en sportive F de plus de 600 ch. En attendant, foncez voir la vidéo de l'essai de la LC 500.

Quelques chiffres

Voici quelques données sur le nouveau coupé LC 500, dont la sortie est prévue ce mois-ci en France.
Technique :
< Moteur : V8, 5 litres, 477 ch à 7 100 tr/mn, 55 mkg à 5 800 tr/mn
< Transmission : roues AR, boîte 10 auto
< Poids annoncé : 1 935 kg
< Pneus Av & Ar : 245/40 RF20 & 275/40 RF20
< Prix de base/maxi : 109 000 € / 119 000 €
< Perfs : 0 à 100 km/h : 4''5, 270 km/h (autolimitée)

Photo : D.R.

Photo de Julien Diez

posté par :
Julien Diez

Réagissez

Commentaire(s)2

lundi 18 septembre 2017 à 18:31 stephane 17 dit : une des plus belles voitures du monde à mon égard! avec mon frère on est allé la voir...j en ai eu des frissons en la regardant dans tous les détails. ...rarement eu telle émotion sur une voiture. ils ont rien oublié les désigners. A côté de lexus il y a porsche, et une 911 était à côté...elle faisait presque ridicule. les concurrents ont du pain sur la planche en design!

lundi 18 septembre 2017 à 18:22 damien dit : je ne pense pas que cette lc500 soit un best seller