Publié le 20/09/2017 à 13:12

F1 - McLaren n'évolue pas assez vite selon Honda

F1 - Honda estime que McLaren n'évolue pas assez vite

Honda compare McLaren à la cuisine française, difficile à faire évoluer. Toro Rosso est plus... un ragout, avec qui le motoriste ajoutera ses ingrédients.

Bien avant la fin du partenariat, McLaren a mis en avant les difficultés de Honda pour s'adapter à la culture de la F1, un élément présenté comme un frein aux progrès du motoriste japonais. Le divorce étant désormais officiel, Honda s'en prend aussi à l'équipe anglaise. Elle n'a pas évolué assez vite selon le constructeur, qui va désormais fournir Toro Rosso.

« En travaillant avec McLaren, j'ai réalisé que c'est une grosse entreprise, très ordonnée, » a déclaré Masashi Yamamoto, le responsable de la compétition de Honda, à Sky Sports F1. « Evidemment c'est ce qui fait leur force, mais en même temps, ils peuvent avoir du mal à s'adapter au changement. »

« On peut faire la comparaison avec Toro Rosso, qui est une entreprise en pleine croissance. C'est très important pour nous d'être unis dans ce partenariat, d'être tournés vers le même objectif. »

« Je vais prendre un exemple : si on compare les deux équipes à la cuisine, disons que McLaren est la cuisine française, très sophistiquée, c'est ce que c'est. Et Toro Rosso est plus un ragout campagnard, fait maison et délicieux, dans lequel on peut ajouter des ingrédients. Nous sommes ravis de pouvoir faire ça. »

Les tensions sont devenues trop fortes

Malgré ces critiques, Honda regrette de ne pas avoir atteint ses objectifs avec McLaren. Le manque de résultats a créé des tensions insurmontables.

« Evidemment, Honda aurait préféré continuer le partenariat avec McLaren, » reconnaît Yamamoto. « Mais nous n'avons pas pu atteindre les objectifs de performance fixés par l'équipe. »

« Ca a créé des tensions entre nous, et ça a malheureusement fini avec la séparation. En Formule 1, obtenir des résultats fait partie de l'accord. »

Malgré ces échecs, Honda n'a jamais envisagé de quitter la F1. Le motoriste veut maintenant prouver ses compétences avec Toro Rosso, son nouveau partenaire : « C'est le défi représenté par les performances et la technologie qui nous motive, » souligne Yamamoto. « Donc partir en milieu de chemin n'avait aucun sens, ce n'est pas notre mentalité. Nous sommes ici pour progresser et grandir. A nos yeux, c'est très important. »

« Ces règlements sont en place jusqu'en 2020, donc nous avons encore trois ans devant nous, et nous voulons montrer nos progrès. Nous voulons montrer le potentiel de Honda. C'est très important pour nous, montrer nos progrès au monde entier, et la façon dont nous pouvons réussir. »

- Honda vise la troisième place avec Toro Rosso

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

jeudi 21 septembre 2017 à 07:58 Mr IXE dit : McLaren est un constructeur reconnu tant dans le milieu de la compétition que de celui des voitures ultra sportives avec un CA en hausse depuis sa création. Evidemment que McLaren peut et sait concevoir des moteurs il leur manque juste les infrastructures très lourdes d'où la délégation vers d'autres constructeurs et pour ce qui est de l'hybridation en F1 je n'en compte que trois qui réussissent.

jeudi 21 septembre 2017 à 07:35 Marcello dit : Vous savez les pièces hybrides sur le moteur viennent de McLaren tout comme l'arbre de transmission qui casse si souvent... Avatar tu de critiquer un motoriste de la trempe de Honda regarder les moteur de McLaren qui sont inexistants car oui ils ne sont pas capables d'en faire... Dans d'autre discipline Honda font leurs moteur de a à Z et cela fonctionne très bien pourquoi? Posez-vous les vrai questions qui sont les coupable au final?

mercredi 20 septembre 2017 à 20:38 MANFRED91 dit : Intéressant concept Messieurs les Japonais... en tous cas si vous souhaitez savoir comment Mc Laren juge réciproquement votre évolution, la décision prise à Woking depuis peu vous donne, comment dirais-je, un élément de réponse ! Au fait si STR vous lache aussi après quelques saisons jugerez-vous aussi qu'il n'évoluent pas assez vite ou commencerez-vous enfin un début de remise en cause ?

mercredi 20 septembre 2017 à 13:39 Mr IXE dit : Avant de stigmatiser les uns et les autres dans un bel esprit de ressentiment le sieur yamamoto devrait faire son autocritique sans omettre de rappeler que McLaren a proposé une assistance technologique qui a été balayée avec mépris et que c'est Honda qui a décidé seul ,durant l’intersaison 2016, de modifier l'architecture de son propulseur suite à des options initiales qui n'ont pas fonctionné (la fameuse conception en taille de guêpe,sic) donc le fiasco de Honda leur est imputable pour la majeure partie.