Publié le 02/10/2017 à 12:34

F1 - Vettel ignore si sa boîte est touchée

F1 - Vettel ne sait pas si sa boîte de vitesses est endommagée

Sebastian Vettel ne savait pas si sa boîte de vitesses avait subi des dégâts suite à son accrochage avec Lance Stroll après l'arrivée à Sepang.

Le Grand Prix de Malaisie s'est terminé sur un accident surprenant. Dans le tour de décélération, Lance Stroll et Sebastian Vettel ont eu un contact. La suspension arrière-gauche de la Ferrari s'est brisée, et Vettel est monté sur la monoplace de Pascal Wehrlein pour revenir aux stands. 

Même s'il est survenu après l'arrivée, cet accident pourrait avoir des conséquences pour Sebastian Vettel si Ferrari doit remplacer la boîte de vitesses, un changement synonyme de cinq places de pénalité sur la grille à Suzuka. L'Allemand ignore si ce sera nécessaire.

« Je ne sais pas, il faut voir, » a déclaré Vettel au site officiel de la F1. « Ce n'est pas de ma faute si quelqu'un décide de prendre de la gomme et percute une autre voiture. »

Il estime que Stroll est responsable de leur accrochage : « Je suis passé à l'extérieur pour prendre de la gomme et je pense que Lance n'a pas regardé et qu'il a voulu faire la même chose, mais c'était trop tard, j'étais déjà là et nous avons eu le contact. C'était totalement inutile. » Sur Sky Sports F1, Vettel a même estimé que Stroll a « complètement percuté » sa voiture.

Stroll rejette la faute sur le quadruple champion du monde : « Quand j'étais dans le tour d'honneur, sur ma trajectoire normale, en prenant de la gomme et en faisant tous mes changements de réglages, Sebastian est arrivé à toute vitesse, il est passé à l'extérieur comme si la course n'était pas finie, » a expliqué le pilote Williams.

Après l'arrivée, les pilotes prennent régulièrement de la gomme, hors trajectoire, pour alourdir leurs pneus et s'assurer d'avoir une monoplace au poids minimum.

Pas de pénalité pour l'incident

Les commissaires de course ont lancé une enquête sur l'incident. Ils ont estimé qu'aucune des deux pilotes ne méritait de pénalité.

« A l'approche du virage 5 dans le tour de décélération après la fin de la course, (Stroll) était vers le milieu de la piste, (Grosjean) se rapprochait de (Stroll) et en même temps, (Vettel) a doublé (Stroll) à l'extérieur et en le faisant, il s'est un peu rapproché de la corde du virage 5, » précisent les commissaires. « En même temps, (Stroll) s'est un peu éloigné de la trajectoire. Cela a entraîné un contact entre le pneu arrière-gauche de (Vettel) et le pneu avant-droit de (Stroll). » Les commissaires ont estimé qu'aucun des deux pilotes n'est « totalement ou majoritairement » responsable de l'incident.

Pascal Wehrlein s'est de son côté amusé de son rôle de chauffeur de taxi pour Vettel : « Où faut-il que j'envoie la note ? » a-t-il écrit sur Twitter.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

mardi 03 octobre 2017 à 16:49 CarCircus dit : Tout le monde a vu Vettel se rabattre trop brusquement sur le pauvre Stroll, c'est vrai qu'il est nouveau et manque un peu d'expérience, mais tout de même, on peut pas tout lui mettre sur le dos, sur ce coup, je dirais gentillement que le quadruple champion pensait être tout seul sur la piste, ou pas...

mardi 03 octobre 2017 à 12:55 Kikou.K9-7 dit : Ouah ouah trop bon et avec ça il est pilote du jour +pas de pénalité ben il vas plus se gêner,même son mentor n'aurait pas rêvait mieux

mardi 03 octobre 2017 à 11:32 👑🗽🐏😈👗 dit : ben oui ce n'est pas moi qui pousse mes copains de piste c'est eux qui occupent ma trajectoire ,et puis pourquoi me gêner vu que les commissaires me pénalise plus ,ça c'est depuis que j'ai insulté Chaçrlie ils ont vu que j'étais un homme

mardi 03 octobre 2017 à 10:27 Alain dit : A un moment où la F1 réfléchit à des modifications de règlement, notamment en matière de pénalités, il serait peut-être bon d'avoir un règlement qui stipule que la voiture doit être au poids légal à tout moment, et que ces "ramassages de gomme" soient interdits. S'ils ne sont pas au poids, qu'ils se mettent en conformité. Un constructeur a été exclu pour des additifs d'eau en son temps (Tyrrell). Ces petits jeux sont ridicules... et on vient de démontrer qu'ils peuvent être dangereux. Comment contrôler ? On en arrête un ou deux de manière aléatoire en fin de course, avant le "tour d'honneur", un peu comme le contrôle actuel à l'entrée des stands. ça changerait vite.

mardi 03 octobre 2017 à 00:38 zut! dit : Je n’osais l’écrire... honnêtement je ne suis en rien un « anti-Vettel ». Mais force est de constater que cette erreur abracadabrantesque est le fait de Vettel. Ça commence à peser lourd dans la cagnotte de ce 4 fois champion du monde. Qui le fut à une époque où sur au moins deux titres, il n’avait pas de rival sérieux. Commentaire de vieux con sans doute mais.... un Berger (jms CPM), un Piquet (3 fois « seulement » mais avec quelle concurrence), un Mansell (1 fois seulement en F1, mais idem), un hakkinen (capable avec quel brio de tenir tête au baron rouge) ont su faire face à l’adversité avec - me semble-t-il et peut-être me trompé-je, bcp plus de vista, de brio et de calme ! Hâte de retrouver un Vettel à la hauteur de ses titres. Là.... il nous tue le championnat.

lundi 02 octobre 2017 à 17:48 SAXO KitCar96 dit : heu pas beaucoup de prise de vue mais à mon avis on voit nettement de derrière que c'est toi Seb qui encore une fois envoie ta titine sur la gauche,décidément ça fait 3 fois cette année