Publié le 27/10/2017 à 14:49

F1 - Pas de tensions entre Grosjean et Steiner

F1 - Grosjean et Steiner ont oublié les tensions d'Austin

Il n'y a pas de tensions entre Günther Steiner et Romain Grosjean après le « Tais toi ! » par radio à Austin. Grosjean s'étonne du montage de la FOM.

Le ton est monté entre Romain Grosjean et Günther Steiner, le patron de Haas, pendant le Grand Prix des Etats-Unis. Le pneu avant-gauche de Grosjean était très endommagé et à plusieurs reprises, il a suggéré à son équipe d'abandonner.

« C'est quoi, sérieusement ? » a indiqué le Franco-Suisse par radio. « Je pense que nous devrions abandonner, ça ne sert à rien de continuer jusqu'à l'arrivée. Je vois tout ce p***** de pneu avant-gauche. A quoi joue-t-on les mecs, sérieusement ? »

Alors qu'il continuait à s'interroger sur le choix de l'équipe, Günther Steiner a lâché un « Tais toi ! » Grosjean a répondu : « Ce n'est pas toi qui joue ta vie là. Le pneu est complètement parti. »

Gary Gannon, l'ingénieur de Grosjean, lui a finalement dit d'abandonner, puis il l'a informé qu'il était dans le dernier tour et qu'il pouvait voir l'arrivée. Grosjean a fini la course : « Je peux continuer jusqu'au drapeau à damier si vous voulez mais... »

L'incident est oublié

Pour Günther Steiner, cet extrait ne prête pas à polémique. Il voulait simplement mettre fin au débat et avoir une décision claire : « C'était un peu pour arrêter ça, » a expliqué Steiner à ESPN. « Nous comprenons la situation, et il y a eu un moment où j'ai juste voulu lui envoyer le message "Ça suffit !". S'il fallait abandonner, nous abandonnions, mais ça ne servait à rien de continuer à discuter. »

« Nous avons parlé après la course. Nous avons parlé (jeudi), tout va bien. Je compense qu'il comprend (...), j'étais aussi frustré. Je n'étais pas content mais je voulais dire que ça suffisait, on y allait, (...) c'était bon. En fait, nous en avons ri. »

L'incident est également clos du côté de Grosjean : « J'ai discuté avec Günther, tout va bien, » a assuré Grosjean. « J'avais peur pour ma sécurité à un moment, parce que mon pneu fauche était plus que fini, et j'aurais peut-être dû abandonner. Ils ne pouvaient pas le voir parce que le capteur ne marchait plus dans le pneu avant-gauche dans cette course, donc ils n'avaient ni la pression, la température ou quoi que ce soit. »

Grosjean surpris par le montage de la FOM

Romain Grosjean est également surpris par le montage réalisé par la FOM. Il assure que les différentes phrases n'ont pas été prononcées dans la foulée, et qu'il est de toute façon impossible de parler autant au volant.

« Dans le clip que j'ai vu, si je peux autant parler en un seul tour, je suis assez bon, » ironise Grosjean. « Je pense qu'ils ont réuni les phrases de 30 tours. Je ne peux pas parler pendant un tour entier tout en roulant, ce n'est pas possible. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

vendredi 27 octobre 2017 à 18:12 Correcteur dit : ''Je pense qu'il compense''... ''et le pneu fauche''... bravo à la rédaction pour cet article bourré de fautes... on dirait un article qui a été copié-collé sur google traduction.

vendredi 27 octobre 2017 à 16:49 leon dit : Depuis plus de 10 ans que chez ART , on l'a appelé " la pleureuse " , nothing has changed comme on dit au bord du lac .