F1 - Red Bull calme le jeu avec Renault

F1 - Red Bull calme le jeu après les tensions entre Renault et Toro Rosso

Suite aux tensions entre Cyril Abiteboul et Franz Tost, Alain Prost et Helmut Marko sont intervenus pour apaiser les discussions.

Le ton est monté entre Renault et Toro Rosso. Suite aux nombreux soucis sur les moteurs de l'équipe italienne, Cyril Abiteboul s'est interrogé sur l'utilisation des pièces par Toro Rosso. Cette dernière a répondu au directeur général de Renault Sport Racing dans un communiqué, en assurant respecter les consignes d'utilisation. Toro Rosso s'est également demandée si ses soucis pouvaient être liés au fait que l'équipe Renault est une rivale directe au championnat.

Abiteboul a visiblement été agacé par cette réplique. Dans le paddock d'Interlagos, il a été vu dans une discussion animée avec Helmut Marko, le conseiller spécial de Red Bull, qui possède Toro Rosso. Renault aurait envisagé de ne plus fournir ses moteurs à Toro Rosso à Yas Marina au motif que le communiqué de l'équipe serait en contradiction avec leur contrat. Franz Tost, le patron de Toro Rosso, a été interrogé sur la polémique, et il n'a pas voulu présenter d'excuses.

« Qui a lancé ce grand n'importe quoi ? » a questionné Tost sur Sky Sports F1. « Cyril (vendredi), avec son interview stupide. Faudrait-il que je dises "Oh, bien, bonne interview, nous acceptons" ? Non, nous ne l'acceptons pas. Donc nous avons publié notre communiqué. Pourquoi devrais-je présenter des excuses ? Nous sommes tous les deux mécontents. »

Yas Marina sera la dernière course que Renault et Toro Rosso doivent faire ensemble avant que l'équipe ne passe au moteur Honda. Tost s'attend à ce que Renault tienne ses engagements : « Nous avons un contrat, » a-t-il souligné. « Je ne vois pas de manquement de notre côté (à une quelconque clause). Nous avons un contrat, ils reçoivent beaucoup d'argent et ils doivent nous fournir des moteurs. Pour moi c'est assez simple. »

Prost et Marko apaisent les tensions

Face à la polémique grandissante entre Cyril Abiteboul et Franz Tost, d'autres membres des deux entités sont intervenus pour calmer le jeu. Alain Prost, ambassadeur de Renault, a démenti une volonté du constructeur d'affaiblir Toro Rosso avec des moteurs inadaptés et il a garanti que l'équipe aura toujours le V6 français à Yas Marina.

« Nous ne ferions jamais des choses inappropriées pour gagner une place, » a assuré le quadruple champion du monde à Sky Sports F1. « Ils auront un moteur à Abou Dhabi, il n'y a aucun doute à ce sujet. »

Helmut Marko a de son côté voulu apaiser les tensions en reconnaissant que Renault fournit le meilleur moteur possible : « Au cours des 10 dernières années, qui ont souvent été victorieuses, nous sommes passés par toutes les émotions avec notre motoriste actuel, » a-t-il déclaré. « Comme d'habitude, après une longue saison, les émotions sont exacerbées mais nous avons de la considération pour ce partenariat, et cela sera encore le cas à l'avenir (avec Red Bull). »

« Il n'a jamais été question de ne pas être traités avec justesse et équité par notre motoriste. Cela reste vrai aujourd'hui. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

dimanche 12 novembre 2017 à 13:21 leon dit : Qui a mis le feu vendredi : le pitbull