F1 - La FIA va étudier les attaques d'Interlagos

F1 - La FIA va se pencher sur les attaques d'Interlagos

Le Conseil Mondial de la F1 va étudier les attaques subies par des équipes au Brésil. Des propositions seront faites pour améliorer la sécurité.

La question de la sécurité pour le personnel qui travaille sur les circuits va être étudiée par la FIA. A Interlagos, des membres de Mercedes ont été victimes d'un vol à mains armées. Des membres de Sauber et Pirelli ont réussi à éviter d'autres attaques. La situation était si sérieuse que McLaren et Pirelli ont décidé d'annuler des essais prévus cette semaine.

La F1 va faire un rapport sur les incidents. Le prochain Conseil Mondial, le 6 décembre, l'étudiera, et la FIA lui a demandé de formuler des propositions pour améliorer la sécurité. Durant le week-end, Lewis Hamilton a souligné qu'à Mexico, les services de sécurité étaient plus présents autour des équipes.

« La FIA a demandé que les rapports effectués par le détenteur des droits commerciaux (...) autour des incidents soient présentés aux membres du Conseil Mondial, » précise la FIA. « Dans un esprit constant de collaboration avec la Formule 1, le conseil discutera des solutions pour avoir une procédure plus constante et plus efficace pour la sécurité autour des événements. »

« Les résultats seront partagés avec les organisateurs d'autres championnats de la FIA pour optimiser l'impact positif que cela peut avoir sur le sport automobile. »

« La sécurité est un effort collectif, et la FIA cherche à travailler étroitement avec la Formule 1 et tous ses participants pour maintenir un environnement sûr pour ceux qui travaillent sur les événements de la F1, ou qui les visitent. »

La situation devrait changer à Interlagos

Le circuit d'Interlagos, actuellement détenu par la municipalité, devrait bientôt être vendu à une société privée. Des services de sécurité privés pourraient donc être sollicités pour renforcer la sécurité autour du circuit.

En attendant, les essais prévus cette semaine ont été annulés par précaution : « C'est dommage que les essais de Pirelli aient été annulés, mais suite aux événements des derniers jours, il n'y avait aucun besoin de prendre des risques inutiles, » a écrit Stoffel Vandoorne, qui devait participer à ces essais, sur Instagram.

Lando Norris devait également rouler : « Evidemment débouté que les essais n'aient pas lieu (...), mais la sécurité de tout le monde passe avant tout, » a écrit l'Anglais sur Twitter. Norris, titré dans le championnat d'Europe cette année, est parti directement pour Macao, qui accueille le Grand Prix de F3 ce week-end.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez