F1 - Magnussen ne cherche pas à plaire

F1 - Magnussen ne se préoccupe pas de sa popularité parmi les pilotes

Kevin Magnussen ne se soucie pas de sa popularité parmi les pilotes. Il assume son agressivité en piste, mais il ne lit plus rien sur les réseaux sociaux.

Kevin Magnussen a souvent été la cible de critiques des autres pilotes cette année, en raison de son agressivité en piste. A Budapest, Nico Hülkenberg l'a qualifié de « pilote le plus anti-sportif de la grille », ce qui lui a valu une réponse du pilote Haas dans un langage fleuri. A Sepang, Fernando Alonso a estimé que Hülkenberg avait raison. Magnussen assume cette agressivité et il ne soucie pas d'être populaire parmi les autres pilotes.

« Beaucoup de pilotes se sont plaints de moi cette année, et c'est peut-être devenu une blague au sein de l'équipe, » a estimé Magnussen, interrogé par Ekstra Bladet. « Je ne dirais pas que je suis le plus impopulaire parmi les pilotes. Ce qui compte, ce sont les résultats et ce que disent les commissaires. Cette année, je n'ai eu qu'une pénalité à cause de mon pilotage, donc cela veut dire que je ne suis pas si mauvais. »

« J'ai des amis dans le paddock, mais pas parmi les pilotes. Cela ne marcherait jamais. Donc me faire des amis (parmi les pilotes) n'est pas un objectif. »

Il estime que son agressivité est nécessaire vu le niveau de Haas : « Si je me battais pour le championnat et qu'Alonso était un rival et qu'il m'attaquait, je réagirais peut-être différemment, » souligne Magnussen. « Mais ce n'est pas le cas et je dois me battre pour chaque point. Il n'y a pas besoin de changer de comportement à ce stade, parce que nous ne sommes pas une équipe qui peut jouer les points à chaque fois. Nous devons saisir les opportunités qui se présentent. »

Magnussen ne lit plus les réseaux sociaux

Même s'il assume son pilotage, Kevin Magnussen est la cible de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Pour se préserver, il a tout simplement arrêté de les lire : « Il y a pas mal de temps, j'ai arrêté de regarder les réseaux sociaux, » déclare le Danois. « En tant que personne publique, on est souvent mentionné et on reçoit de nombreux messages. Les regarder peut être frustrant, et cela m'aide beaucoup (de ne plus les lire). »

« Je ne me préoccupe pas de ce que les gens disent de moi. Si les gens disent des choses négatives, je vous connais (les journalistes), mais cela ne me gêne pas. Evidemment, mon but n'est pas d'être impopulaire, mais de décrocher de bons résultats, et parfois il faut un peu faire sa place. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

samedi 18 novembre 2017 à 08:43 amotorsport dit : Des débuts en fanfare avec un podium (P3) dès son premier gp puis plus rien depuis... A mon sens il s'agira sans doute de sa dernière saison en 2018. Il ne me manquera pas pour ma part. Bon we à tous.

vendredi 17 novembre 2017 à 20:00 Mr IXE dit : Zéro rendement encore une saison ou deux et dehors!

vendredi 17 novembre 2017 à 18:06 leon dit : Aucune chance avec une telle tronche

vendredi 17 novembre 2017 à 18:06 leon dit : Aucune chance avec une telle tronche

vendredi 17 novembre 2017 à 18:06 leon dit : Aucune chance avec une telle tronche