FV8 3.5 - La Formula V8 3.5 quitte les circuits

FV8 3.5 - La Formula V8 3.5 annule la saison 2018

La Formula V8 3.5 n'aura pas lieu en 2018, faute de participants. Le championnat a longtemps été une alternative au GP2/Formule 2.

Clap de fin pour la Formula V8 3.5 Series. Ce championnat, qui a longtemps été une alternative à la F3000 puis au GP2, paie son faible nombre de participants et il n'aura pas lieu en 2018.

Le championnat a vu le jour en 1998, sous le nom Open by Nissan. Il est devenu World Series by Nissan en 2004 et l'année d'après, il a fusionné avec la Formula Renault V6 pour devenir la Formula Renault 3.5, le championnat principal des World Series by Renault. A cette époque, la catégorie était devenue plus attirante que la F3000, grâce à des coûts plus faibles, ce qui avait poussé la FOM à réagir avec la création du GP2 en 2005.

Fin 2015, Renault s'est retiré et le championnat s'est mué en Formula V8 3.5. Les pilotes et les équipes ont été moins nombreux. Pour se relancer, un rapprochement avec le WEC a été fait cette année, avec des meetings commun, sans grand succès.

Le championnat a vu passer Sebastian Vettel, Fernando Alonso, Daniel Ricciardo, Kevin Magnussen, Stoffel Vandoorne, Carlos Sainz et Robert Kubica. Pendant de nombreuses années, Red Bull préférait y placer les pilotes de son Junior Team face au GP2.

Côté français, Jules Bianchi, Franck Montagny, Jean-Eric Vergne, Pierre Gasly et Tom Dillmann sont notamment passés par la catégorie.

Alonso, Montagny, Kubica, Magnussen, Sainz et Dillmann y ont été titrés.

Deux équipes partent en F2

Ces dernières années, la Formula V8 3.5 a souffert face au GP2, devenu F2 cette année, mais aussi face au GP3. Lotus/Charouz, SMP/AVF, Fortec, Teo Martin, Rp et Il Barone étaient les équipes engagées cette année. Charouz et Fortec vont partir en F2 l'an prochain. La Formula V8 Renault 3.5 va de son côté étudier un retour du championnat dans quelques années.

« RPM-MKTG (l'organisateur du championnat) annonce qu'il va suivre l'évolution de tous les championnats de monoplace européens, des coûts qui en découlent du niveau de participation, » précise le championnat. « Si la situation des équipes, des pilotes et des sponsors évolue dans un futur proche, un retour des World Series Formula V8 3.5 n'est pas à exclure. »

A noter qu'en Formule 2, Carlin va aussi faire son retour, alors que Russian Time et Rapax vont partir. Il y a donc 11 équipes engagées pour 2018, une de plus que cette année, et une 12ème pourrait bientôt être annoncée.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez