Alpine A110 (2018) : la nouvelle Alpine à l'essai

VIDEO. Après une attente interminable, la nouvelle Alpine A110 débarque sur nos routes. Sport Auto a enfin pris le volant la sportive française !

La nouvelle Alpine A110 a été dévoilée en long, en large, mais pas encore en travers. C'est désormais chose faite avec ce galop d'essai ! Dès le premier virage, l'Alpine distille une sensation d'agilité inhabituelle. Il faut rappeler que les 1103 kg annoncés sur ce modèle d'essai sont largement inférieurs aux 1365 kg revendiqués par la Porsche Cayman par exemple. En quelques tours de roues, la direction s'avère proche de la perfection : légère sans être floue et précise sans être pointue.

Voir la vidéo de l'essai Sport Auto Alpine A110 (2018)

Transe Alpine

Au volant, l'Alpine donne l'agréable impression de coller à la route sans y être verrouillée. Il y a un peu de Lotus Elise dans ce ressenti, mais en plus filtré et plus moderne. La confiance s'installe d'emblée et le mode d'emploi apparaît comme une évidence, au bout de deux virages. Il suffit de couper l'ESP puis délester l'arrière en entrée pour faire dériver les Pilot Sport 4 et enrouler les courbes. Dans ces conditions, l'A110 conserve son équilibre, avec des limites faciles à cerner. C'est-à-dire l'inverse de bons nombres de sportives actuelles, qui donnent l'impression d'être verrouillées au sol, sans l'être indéfiniment, et vous le font savoir quand il est trop tard. Et peu importe si le caractère volontairement survireur de l'A110 fait s'échapper des dixièmes sur un tour de circuit. L'essentiel, c'est de prendre du plaisir au volant, et sur ce point, Alpine tape dans le mille.

Poids-plume

Côté moteur, le 1800 ne manque pas de couple à bas et moyens régimes, avec des relances volontaires. Les changements de rapport, en revanche, ont plus d'inertie que ceux des tireurs d'élite à double embrayage, et carter sec, de la concurrence. A défaut d'emballer par son caractère, l'ensemble moteur/boîte fait le job avec une poussée volontaire et une sonorité rauque. En revanche, le 4 cylindres donne l'impression de jeter l'éponge à haut régimes. Mais les performances sont là, grâce à la masse contenue ; Alpine revendique 4''5 de 0 à 100 km/h et une vitesse maxi de 250 km/h.

Polyvalente

Le comportement survireur de notre modèle d'essai est loin d'en faire un kamikaze et quelques kilomètres sur la route révèlent une polyvalence préservée. Nous ne manquerons pas de lui réserver un essai plus complet, notamment sur la pluie, pour le confirmer, ou pas. Ce qui est certain, c'est que la prise en main du modèle de pré-série fait ressortir un excellent compromis plaisir/polyvalence. Telle quelle, l'A110 est une belle réussite. C'est une auto passionnée et passionnante.

PERFORMANCES
> Vitesse maxi annoncée : 250 km/h
> Accélérations : 0 à 100 km/h annoncé 4"5

TECHNIQUE
> Moteur (nbre de cylindres) : 4 en ligne turbo 
> Cylindrée : 1.8 litre 
> Puissance maxi : 252 ch à 6000 tr/mn
> Couple maxi : 32.6 mkg à 2000
> Transmission : roue AR, 7 rapports double embrayages
> Antipatinage/Autobloquant : Série/non
> Poids Constructeur : 1103 kg - 1080 kg pour la version de base
> Rapport poids/puissance : 4,4 kg/ch
> Longueur - largeur - hauteur 4180 mm - 1798 mm - 1252 mm
> Prix de base (Première Edition) : 58.500€

Photo de Laurent Chevalier

posté par :
Laurent Chevalier

Réagissez

Commentaire(s)6

mardi 05 décembre 2017 à 22:24 nono dit : Le comportement de l'Alpine est une belle réussite ! Avec un vrai plaisir de conduite. Une masse contenue et une puissance raisonnable font très bien le travail. En plus le malus est dérisoire contrairement aux Cayman.

mardi 05 décembre 2017 à 18:21 Lolo dit : Alpine is back!

mardi 05 décembre 2017 à 14:25 Mr IXE dit : Au volant elle a l'air plutôt sympa à piloter comme quoi il n'est pas nécessaire d'avoir des centaines de chevaux pour ce faire plaisir.

mardi 05 décembre 2017 à 12:15 leon dit : Espérons que les voitures produites et vendues aux particuliers auront le meme caractère que votre " modèle d'essai " .

mardi 05 décembre 2017 à 11:06 satone dit : Malheureusement le style...elle n'est pas moche, mais très quelconque....Haute et étroite, elle n'a ni originalité, ni agressivité...C'est quoi ce dessin sans saveur qui copie la berlinette originale en plus moche ? un Boxster a plus de gueule, avec les joies du cabriolet en plus... A ce prix, le manque d'audace stylistique ne pardonne pas à mon sens....

mardi 05 décembre 2017 à 10:05 Audipowa dit : J'ai l'impression que c'est déjà un ancien modèle... Ca fait tellement longtemps qu'on la voit, il devrait p'tet lancer un modèle restylé pour la commercialisation mdr.