F1 - Moins de dépassements en 2017 qu'en 2016

F1 - Les statistiques des dépassements en 2017

Il y a eu 435 dépassements cette année, beaucoup moins qu'en 2016, ce qui s'explique par plusieurs facteurs. Daniel Ricciardo a été le pilote le plus offensif.

Le nouveau règlement a-t-il nuit au spectacle ? Les dépassements ont en tous cas été nettement moins nombreux selon les statistiques publiées par Pirelli. Le manufacturier a italien a comptabilisé 435 dépassements, soit 21,8 par course. C'est nettement moins que les 866 dépassements de 2016 (41,8 par course), une année record, mais aussi moins qu'en 2015 (509 dépassements, 26,8 par course) et que l'année précédente (639 dépassements, 33,6 par course).

Cette baisse peut s'expliquer par le nouveau règlement : les appuis sont plus élevés et la perte aérodynamique est donc plus faible quand une monoplace est déventée, derrière une autre voiture.

- Comment l'aérodynamique joue sur le spectacle

Les stratégies comptent énormément dans le dépassement. Les pneus étaient très durs cette année et les huit dernières courses de l'année ont vu les leaders faire un seul arrêt. Avec des stratégies similaires, les pilotes ont souvent les mêmes pneus avec un niveau de dégradation similaire, ce qui ne favorise pas les dépassements. Pirelli va y remédier en 2018, avec des pneus un cran plus tendre, pour retrouver des courses à deux arrêts, et l'arrivée de l'hyper-tendre, 1,0sec plus rapide au tour.

Les circonstances de course jouent aussi. Il n'y a pas eu de course intégralement sous la pluie cette année, alors que le Brésil avait été perturbé par plusieurs averses en 2016, ce qui favorise les changements de positions.

Ricciardo est le pilote qui a fait le plus de dépassements

Les statistiques de Pirelli montrent que Daniel Ricciardo est le pilote qui a réalisé le plus de dépassements cette année, 43. Max Verstappen est le pilote qui en avait fait le plus les deux dernières saisons, 78 en 2016, un record historique, et 49 en 2015. Le Néerlandais en a fait 22 cette année.

Ricciardo est aussi le pilote qui a fait le plus de dépassements en une course, 13 à Silverstone. Il s'était élancé en fond de grille.

Avec un total de 65 dépassements, Red Bull est l'équipe dont les pilotes ont été les plus offensifs en piste. Les remontées qu'ils ont dû faire après des pénalités les ont aidés à gonfler ces chiffres.

Car pour être doublé, il faut avoir des pilotes devant soi. Lewis Hamilton n'a logiquement pas le record de dépassement... mais celui du pilote le moins souvent doublé, deux fois seulement, autant que Max Verstappen, aussi bon pour résister que pour remonter. Pirelli n'a comptabilisé que les pilotes qui ont disputé toute la saison pour cette statistique.

Valtteri Bottas a été doublé plusieurs fois. Les équipes les moins doublées sont donc Red Bull, 11 fois seulement (neuf pour Daniel Ricciardo et les deux autres pour Max Verstappen), à égalité avec Ferrari (huit pour Kimi Räikkönen, trois pour Sebastian Vettel).

La course la plus animée a été le Grand Prix d'Azerbaïdjan, avec 43 dépassements. En ne comptant que les courses disputées sous la pluie, c'est le Grand Prix de Chine qui est en tête, avec 31 dépassements. Le Grand Prix de Russie n'en a vu qu'un seul, le chiffre le plus bas de l'année.

Lance Stroll est le pilote qui a gagné le plus de places dans le premier tour des courses, 36 sur l'ensemble de la saison.

- Les statistiques des dépassements en 2016
- Les statistiques des dépassements en 2015

Pour calculer les dépassements, Pirelli ne prend en compte les positions gagnées et conservées jusqu’au passage sur la ligne d’arrivée. Le premier tour n’est pas comptabilisé, comme les évolutions de positions dues à un problème technique ou un abandon. Les tours pris aux retardataires sont également exclus du calcul.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez