F1 - Les pénalités sur la grille simplifiées

F1 - Les pénalités sur la grille de départ simplifiées

La FIA a changé la méthode d'application des pénalités pour les moteurs. Les grilles devraient être plus simples à définir.

La fin de saison a été marquée par de très nombreuses pénalités sur les grilles de départ, surtout pour des changements d'éléments du groupe propulseur. La grille était parfois difficile à définir : plusieurs pilotes étaient pénalisés, et avec des sanctions différentes. A Monza, neuf pilotes, près de la moitié du plateau, étaient pénalisés et Ross Brawn, le directeur de la compétition de la F1 a qualifié ces pénalités à répétition de « mascarade ».

Consciente de ce problème, qui pourrait encore plus perturber les week-ends de course avec le passage à trois groupes propulseurs, la FIA a décidé d'agir pour 2018. Désormais, dès qu'un pilote atteindra 15 places de pénalité, il sera automatiquement envoyé en fond de grille, quel que soit son résultat en qualifications. Si plusieurs pilotes sont pénalisés, c'est celui qui aura été pénalisé en premier qui sera le mieux placé.

Concrètement, si trois pilotes sont pénalisés de 15, 20 et 25 places sur la même course, ils seront aux trois dernières places de la grille et il n'y aura plus aucun calcul à faire puisqu'ils s'élanceront dans l'ordre où les pénalités seront tombées. Cela incitera aussi les équipes à changer plusieurs éléments, et donc à rassembler les pénalités sur une course.

Le concept d'attribution des places de pénalité restera identique : 10 places pour un premier élément au dessus du quota, et cinq pour les autres éléments en autant d'exemplaires. Le même principe sera appliqué pour un cinquième exemplaire, un sixième, etc. Il est nécessaire de maintenir une pénalité pour contraindre les équipes et les motoristes à tout faire pour respecter le quota de moteur, une mesure prise pour limiter les coûts de fabrication.

- Moteurs: Todt juge les équipes responsables
- Faut-il abolir les pénalités sur la grille ?
- Gasly agacé par les pénalités

D'autres ajustements dans le règlement

Le Conseil Mondial a annoncé d'autres changements, dont les modalités précises ne sont pas encore connues puisque les nouvelles versions des règlements sportif et technique doivent encore être publiées.

Voici ce que ces mesures permettront:

- Des modifications dans les règlements sur les procédures pour débuter ou relancer une course derrière la voiture de sécurité
- Changer le programme d'un week-end pour offrir une plus grande flexibilité
- Assurer que les essais dans des monoplaces d'ancienne génération n'ont lieu que sur des circuits avec une certification FIA Niveau 1 ou avec un permis 1T
- Des garanties pour que des démonstrations dans d'anciennes voitures ne servent pas à des essais. Ces démonstrations sont limitées à 50km et avec des pneus conçus à cet effet par le manufacturier
- Des changements pour garantir que l'huile n'est pas utilisée comme carburant
- Le lancement d'une spécification détaillée pour l'huile
- Un poids et un volume minimum pour les batteries qui stockent l'énergie
- Des changements de position des caméras embarquées et des rétroviseurs pour les associer au Halo

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

vendredi 08 décembre 2017 à 16:20 Juju dit : Donc, si j'ai bien compris, les pénalisés n'auront plus aucun intérêt à essayer de tenter à accrocher un bon chrono en qualif, puisque les places de fond de grille seront attribuées dans l'ordre de réception des pénalités. Encore un coup de génie pour flinguer le spectacle.

jeudi 07 décembre 2017 à 16:48 SAXOKITCAR dit : Ouais bon bref c'est toujours aussi débile lamentable et casse-co.uille, c'est quand même incroyable que ce soit impossible de tout simplement enlever ce genre de règlement stupide à quoi bon courir pour les écuries qui ont un manque crucial de fiabilité,?

jeudi 07 décembre 2017 à 15:25 Jeff Pagani dit : Pour améliorer le sport il faudrait des moteurs 100 % électriques avec des voitures 5 places fermées pour embarquer 4 ingénieurs électriciens et le pilote (de drone) Avec une puissance plafonnée, la clim et la radio.

jeudi 07 décembre 2017 à 11:09 Mr IXE dit : Et aussi un gyrophare sur le truc (halo) pour signaler un pb...

jeudi 07 décembre 2017 à 11:08 Mr IXE dit : Et pourquoi pas le fouet en place publique pour ceux qui cassent des moteurs,non mais...