F1 - Vidéo: Ricciardo et Verstappen à la NASA

VIDEO. Daniel Ricciardo et Max Verstappen ont visité les locaux de la NASA il y a quelques semaines. Ils ont essayé un simulateur de gravité.

A l'occasion du Grand Prix des Etats-Unis, au Texas, Daniel Ricciardo et Max Verstappen sont passé par les célèbres locaux de la NASA à Houston. Ils ont visité les installations de l'agence gouvernementale en charge du programme spatial américain (vidéo).

Les deux pilotes ont découvert des simulateurs de gravité. Daniel Ricciardo a essayé un système qui reproduit les conditions de la station spatiale internationale, avec des câbles : « Tout ce que j'avais vu à la télévision a pris sens, » explique Ricciardo. « Le moindre mouvement vous emmène loin. Je pense que c'est une bonne représentation de la gravité zéro. »

Max Verstappen a essayé un autre simulateur, qui reproduit les conditions rencontrées sur la Lune ou sur Mars. « C'était vraiment cool de pouvoir sauter si facilement, » souligne le Néerlandais. Il a fait un bond si haut que le système s'est mis en mode sécurité... et qu'il s'est retrouvé coincé tout en haut ! « Avec la gravité normale, on se sent lourd, » précise Verstappen, qui a trouvé le retour à la réalité « horrible ».

Ricciardo veut découvrir... Jupiter

L'astronaute Luca Parmitano a fait découvrir aux deux pilotes l'environnement de la station spatiale internationale. « Je ne pourrais vraiment pas passer six mois là-haut, » reconnaît Verstappen.

Ils ont aussi pu visiter le centre de contrôle de mission, où les équipes de la NASA sont en liaison avec les astronautes à bord de la station spatiale internationale. « C'est très impressionnant, » souligne Verstappen. « Cela ressemble un peu à notre sale des opérations à l'usine. C'est assez similaire. » Cette sale a rappelé « une scène de film » à Ricciardo.

Les deux hommes ont enfin pu rouler dans un Rover, un véhicule d'exploration, dans une zone simulant la planète Mars.

Ricciardo et Verstappen ont découvert un milieu qu'ils connaissaient très peu. Verra-t-on Ricciardo sur Mars ? « Je vais plutôt essayer Jupiter, » répond l'Australien.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mardi 19 décembre 2017 à 14:18 mich dit : Etonnant une salle qui devient une sale.. Normalement dans le domaine spacial tout est propre