F1 - Les infos insolites de l'année

F1 - Les meilleurs infos insolites de 2017

Pour finir l'année, Sport Auto revient sur les infos les plus insolites de 2017. Daniel Ricciardo, Max Verstappen et Lewis Hamilton ont souvent surpris.

L'année 2017 a été riche en moments insolites, décalés et inattendus. Avant même le début de la saison, Red Bull a montré son ennui dans une vidéo. Kevin Magnussen faisait déjà tout chez Haas, y compris passer l'aspirateur.

Depuis quelques années, certaines équipes mettent en scène le premier démarre de leur monoplace, un moment important en interne. Red Bull a tourné cette mode au second degré en mettant en scène le démarrage.... de son camion.

Red Bull est l'équipe dont la communication est la plus décalée dans le paddock. Ses pilotes, Daniel Ricciardo et Max Verstappen, sont eux aussi décalés. Ricciardo a pris l'habitude de faire un shoey, boire du champagne dans sa chaussure, sur le podium, mais il a voulu mettre fin à cette tradition cette année.

L'équipe a demande à ses pilotes de s'affronter dans une course de caravanes, accrochées à des Aston Martin, au Red Bull Ring.

Red Bull a aussi multiplié les activités pour ses pilotes : de la corde à sauter pour Ricciardo sur un toit de Hong Kong, une ouverture spectaculaire du fruit du Durian à Singapour, une initiation au Kendo à Tokyo et au football américain à Austin, un passage par la NASA à Houston, ou encore une découverte de la capoeira à Sao Paulo.

L'équipe est aussi connue pour ses démonstration spectaculaire. Sébastien Buemi a ainsi pu rouler dans les Alpes cette année. Mobil, devenu sponsor de Red Bull cette année, a demandé à Verstappen de faire un FaceTime avec ses supporters, et la marque a mis en scène le Néerlandais dans une publicité face à 124 boxeurs.

Hamilton, Vettel et Räikkönen surprennent

D'autres pilotes ont surpris cette année, notamment Lewis Hamilton. Le pilote Mercedes a lancé ses emojis, ce que Fernando Alonso avait déjà fait quelques semaines auparavant.

Monster, sponsor de Mercedes, a permis à Hamilton de créer sa boisson énergisante. L'Anglais est également apparu avec sa marionnette dans Les Guignols.

Lewis Hamilton et son rival pour le titre cette année, Sebastian Vettel, ont eu des tensions après leur contact à Bakou. Leur relation s'est apaisée et l'épisode a suscité l'ironie de Vettel en fin d'année. Hamilton s'est également amusé de ses dépassements sur le pilote Ferrari.

La Scuderia a de son côté renforcé ses liens avec Alfa Romeo, qui va faire son retour avec Sauber en 2018. Le Quadrifoglio, le symbole de la marque en compétition, a fait son arrivée sur les combinaisons des pilotes Ferrari. Ce trèfle dans un triangle a une signification très particulière.

A Monza, Ferrari a offert à Vettel une Vespa aux couleurs de son casque. Vettel a fêté ses 30 ans cette année. Il était convoqué par la FIA ce jour là, le 3 juillet, pour s'expliquer sur l'incident de Bakou, mais UPS a réalisé une vidéo amusante, dans laquelle Kimi Räikkönen lui fait un cadeau surprenant.

Le Finlandais a encore été impliqué dans des séquences inattendues cette année, comme quand il s'est étonné de découvrir le leader à Sotchi. Cette course a été l'une des moins animées de l'année et Verstappen en a profité pour la suivre sur les écrans géants, tout en pilotant ! Räikkönen a continué à surprendre à Bakou, lorsqu'il a failli reprendre la piste sans son volant, avec un agacement par radio resté dans les mémoires. Dans cette course, Nico Hülkenberg a abandonné et il a finalement suivi l'épreuve en tribunes.

Liberty change l'image de la F1

Liberty Media a pris le contrôle de la F1 il y a un an. Le nouveau détenteur de la FOM a insufflé une nouvelle communication, plus ouverte. A Montréal, la course de radeaux entre les équipes a ainsi fait son retour. Les mécaniciens fabriquaient leurs embarcations pour traverser le bassin d'aviron des Jeux Olympiques de 1976. Cette course a été la seule gagnée par McLaren cette année. Red Bull a offert une vision de sa course, avec un navire commandé par Christian Horner, en caméra embarquée.

A Austin, les pilotes ont été annoncés par Michael Buffer, un speaker connus dans le monde de la boxe. Usain Bolt a été invité par les organisateurs. Le recordman du monde du 100m, qui a pris sa retraite en 2017, a fait un tour de piste aux côtés de Hamilton, et il a été assez effrayé.

Pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, Flash McQueen et Jackson Storm, les héros de Cars 3, disposaient de leur propre stand. Sebastian Vettel, Lewis Hamilton et Fernando Alonso ont prêté leur voix pour les différentes versions du film.

Une image célèbre d'Alonso, son attente sur une chaise longue à Interlagos en 2015, a été reproduite en peinture à Budapest, pour souhaiter de bonnes vacances aux supporters. Alonso s'est également illustré en étant nommé socio d'honneur du Real Madrid.

Enfin, la F1 a remis ses Oscars en début d'année, pendant la célèbre cérémonie de récompenses du cinéma.

De nombreuses séquences inattendues

Jenson Button a fait son retour pour une course cette année, à Monaco. Durant ses préparatifs, il a reconnu avoir fait un tonneau dans le simulateur. Juste avant le départ, Fernando Alonso, alors à Indianapolis pour les 500 miles, lui a souhaité bonne chance par radio, et il lui a demandé de prendre soin de sa McLaren. « Je vais pisser dans ton baquet ! » lui a répondu Button.

A Monaco, Renault a porté les couleurs de Star Wars. Red Bull avait de son côté réalisé une vidéo inattendue de présentation de la piste. Une publicité avec la mannequin Jessiqa Pace, qui perturbait les pilotes, a fait son retour cette année.

Romain Grosjean a créé la surprise en publiant un livre de recettes de cuisine, une de ses passions. Pierre Gasly a fait ses débuts à Sepang et Esteban Ocon a révélé qu'il a plus ou moins lancé sa carrière, en lui prêtant son karting quand ils avaient sept ou huit ans.

Au Brésil, une comédie musicale autour de la vie d'Ayrton Senna a été lancée. David Coulthard, qui a côtoyé le Brésilien chez Williams, s'est transformé en chauffeur de taxi fou pour une publicité.

A Melbourne, pour le lancement de la saison, les équipes ont été nombreuses à faire des jeux de plage. A Suzuka, les supporters font preuve d'une grande créativité et Esteban Ocon s'est souvenu de casquettes DRS fonctionnelles, vues en 2016 !

En début d'année, le Français a fait découvrir son entraînement physique à Tibo InShape, un Youtuber. L'entraînement de Nico Hülkenberg est bien différent puisqu'il le fait (presque) en étant motivé par du chocolat. Ocon aussi emmené Tibo InShape pour un tour en piste et ils ont fait une course de karting.

Renault a fêté ses 40 ans de F1 et Canal + a réalisé une vidéo pour replonger Alain Prost et Franck Montagny dans les années 1970 et 1980. L'équipe française a également exploité un barde-board à la forme atypique pour créer l'Aérochat, devenu sa mascotte.

Des séquences insolites dans d'autres championnats

Fernando Alonso a marqué les esprits avec sa participation aux 500 miles d'Indianapolis cette année. Pendant les essais, l'Espagnol a percuté des oiseaux.

La séquence la plus inattendue aux Etats-Unis a probablement été vue en NASCAR, quand Kyle Busch et Joey Logano se sont battus après l'arrivée. Quand la Formule E a fait étape à New York, Richard Branson, le patron emblématique de Virgin, a pris le volant de la DS Virgin.

La course la plus insolite de l'année a probablement été en F4 à Sepang, quand aucun pilote n'a vu l'arrivée en raison d'une erreur de calcul de quantité de carburant. Le week-end de Macao a été marqué par un accident très surprenant en GT, avec une route totalement bouchée. Un accident similaire a été vu en WTCC.

Dans le WEC, Sébastien Buemi s'est assoupi au volant de la Toyota, en attendant dans les stands. Pour les 24 Heures du Mans, Ford a créé un compte Twitter qui a prédit toute la course, même si le constructeur avait une astuce.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez