Publié le 04/01/2018 à 09:29

F1 - Hamilton veut des pistes qui pardonnent moins

F1 - Hamilton n'aime pas les dégagements asphaltés

Lewis Hamilton n'aime pas les dégagements asphaltés, qui rendent les erreurs peu pénalisantes. Il aimerait des circuits qui pardonnent moins.

L'an dernier, la pénalité de Max Verstappen à Austin a relancé le débat sur les dégagements des circuits. Le respect des limites de la piste est compliqué par des dégagements asphaltés, que les pilotes n'hésitent pas à emprunter à pleine vitesse, ce qui est impossible avec de l'herbe ou des graviers.

Lewis Hamilton aimerait voir des dégagements plus pénalisants. Actuellement, les pilotes peuvent prendre des risques et partir à la faute sans réellement en payer les conséquences, ce qu'il regrette.

« La FIA a fait un travail incroyable mais il faut vraiment mettre fin à ces dégagements, » a expliqué le quadruple champion du monde à la BBC. « Il ne faudrait pas pouvoir couper un virage comme ça. »

« Ce que j’aimais avant, évidemment ce n'était pas les accidents, mais si on sortait large, on perdait du temps. Maintenant, on peut aborder un virage en sachant que si on attaque 5% trop fort, on pourra sortir large et revenir. »

Les pistes anglaises ont gardé cet esprit de difficulté

C'est au début de sa carrière, sur des pistes anglaises, que Hamilton a connu les virages les plus difficiles. La moindre erreur avait de grosses conséquences.

« J’adorais Oulton Park et Donington Park, » explique Hamilton. « A Donington, la vieille épingle était un cauchemar. Il faut lâcher les freins et conserver de la vitesse, en utilisant les appuis. »

« Il y a aussi la montée et le deuxième virage à droite avant la ligne droite opposée. On ne voit même pas la ligne blanche. Il y a la ligne blanche puis les graviers, et les graviers vous piègent. »

« C’est bien plus dur de trouver la limite à cet endroit que dans tous les virages en F1. C’est le genre de virages qui manque en F1. Si ça revenait en F1, le défi serait d’un autre niveau. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

vendredi 05 janvier 2018 à 07:49 zut! dit : Intéressant ! Et voilà une « réforme » qui semble faisable rapidement, mariant plus d’exigence pour le pilotage et plus de spectacle pour nous... Pourvu qu’il soit entendu.

jeudi 04 janvier 2018 à 10:20 jpo dit : Il a raison!