Elégante et furtive: la Newport Chronographe PVD 

Michel Herbelin Newport Chronographe PVD Noir à quartz avec boîtier de 42,5 mm 

La maison française, qui oeuvre depuis plus de 70 ans, présente sa montre phare, la Newport, en chrono et toute de noir vêtue.

Restylée l'année dernière, la Newport bascule du côté obscur pour 2018. Les codes stylistiques de cette collection best-seller sont respectés, comme l'ancrage du bracelet si particulier et la grande ouverture du cadran, mais la montre est intégralement noire. Ou presque. Seuls les compteurs internes, anthracites, résistent à l'envahisseur. La lunette est gravée d'un tachymètre, ce qui tombe bien puisque la Michel Herbelin Newport Chronographe PVD dispose, comme son nom l'indique, d'une grande trotteuse permettant le calcul des temps courts.

Facile dès lors de vérifier l'allure réelle d'un véhicule grâce aux bornes kilométriques (notamment sur autoroute). Le boîtier en acier est couvert de PVD (Physical Vapor Deposition) qui enrobe l'inox d'une microscopique couche. Il ne s'agît donc pas d'un traitement dans la masse et le PVD a tendance à s'effacer au gré des frottements (manche de chemise, bureau, draps, etc...).

Mouvement suisse

Michel Herbelin, qui produit chaque année plus de 85.000 montres, fait confiance à un calibre suisse Ronda 5040B (à quartz) pour animer ce chronographe de 42,5 mm de diamètre et 10,6 mm d'épaisseur. Les amateurs d'horlogerie regretteront le choix d'une mécanique à pile mais il garantit un rapport prix/prestations intéressant. Facturée 830€, cette montre est montée sur un bracelet en cuir noir dont la surface fait penser à de la gomme. La maison française estime la durée de vie de l'accu à près de 5 ans, ce qui correspond peu ou prou au laps de temps pour une révision classique. Cette Newport est coiffée d'un verre saphir et supporte une pression de 10 bars. On apprécie aussi la date, généreusement dimensionnée, dans le guichet à midi.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez