F1 - Brawn veut favoriser les dépassements

F1 - Brawn travaille sur les dépassements à travers l'aérodynamique

Ross Brawn veut que la prochaine génération de monoplaces adopte une aérodynamique qui rendra les dépassements moins difficiles.

Le nombre de dépassements a chuté en 2017. Il y en a eu 435, moins que chacune des trois saisons précédentes. Cette statistique s'explique probablement par deux facteurs principaux : le nouveau règlement technique, avec plus d'appuis aérodynamiques, une caractéristique connue pour compliquer les dépassements, et des pneus plus durs, qui provoquaient des courses moins animées, à un seul arrêt.

La F1 agit sur ces questions. Les pneus seront un cran plus tendres cette saison et pour la prochaine génération de monoplaces, qui devrait être lancée en 2021, Ross Brawn veut travailler sur l'aérodynamique, afin de permettre à deux voitures de se suivre facilement.

« C’est une priorité pour la FIA et nous, » a expliqué le responsable de la compétition du championnat à Sky Sports F1. « Nous avons créé un groupe conjoint, qui travaille sur l’aérodynamique. »

« Les équipes de F1 ne prennent pas cet aspect en compte. Les équipes de F1 se concentrent uniquement sur la conception de la voiture la plus rapide possible. Elles ne se concentrent pas sur le comportement d'une voiture derrière une autre. »

« Nous avons créé les modèles pour suivre deux voitures. Les équipes vont nous fournir toutes les données des voitures, pour analyser leur comportement. Nous allons voir les concepts les plus efficaces. »

« On ne pourra jamais effacer l’efficacité l’aérodynamique. On ne peut pas dire que la voiture de derrière ne sera pas affectée par celle de devant. Mais là c’est assez catastrophique. Quand on est à 1,0sec ou à 1,5sec d’une voiture, la performance aérodynamique s’effondre. Il faut au moins réduire ça pour que les voitures puissent se battre. »

Pourquoi l'aérodynamique compte-t-elle autant ? Sur une monoplace, les appuis sont surtout générés par l'aileron avant, responsable de l'écoulement de l'air sur toute la voiture. Une monoplace génère des perturbations aérodynamiques très fortes derrière elle. Une voiture qui en suit une autre est privée d'un air « propre », et donc d'appuis. Elle perd en performances et elle a du mal à rester au contact. Le phénomène a été exacerbé en 2017 : puisque les monoplaces généraient plus d'appuis, la perte était encore plus grande derrière une autre voiture, ce qui rendait plus difficile de rester proche.

Pour compenser cet aspect, la F1 a lancé le DRS, un système qui réduit la traînée aérodynamique et que le pilote peut activer uniquement quand il est derrière un rival. Brawn n'aime ce système, qu'il juge « artificiel ».

- Comment l'aérodynamique joue sur le spectacle

Les dépassements ne font pas tout

Ross Brawn ne veut pas améliorer les courses qu'en facilitant les dépassements. Il veut aussi maintenir un intérêt jusqu'aux derniers tours, ce qui passera surtout par un resserrement des performances.

« Il faut distinguer une bonne course et les dépassements, » souligne Brawn. « Il peut y avoir une bonne course sans dépassements. Mais il faut que (les voitures) se battent. Beaucoup d’éléments entrent en compte, comme les pneus ou la nature de la voiture. L’aérodynamique a un rôle crucial. »

« Nous avons une équipe en place, ce qui n’a jamais été le cas, nous avons de grandes ressources, ce qui n’a jamais été le cas, et en 2021 nous aurons de belles voitures de courses qui pourront s’affronter, c’est une certitude. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

dimanche 21 janvier 2018 à 11:00 ICEBERG-Ds.5 dit : donc monsieur Brawn veux plus de dépassement, ah ben ça alors il y a une chose toute simple à faire c'est d'arrêter d'instaurer des pénalités quand les pilotes nous émerveille lors de leur tentatives de dépassement ( à partir du moment qu'il n'y a pas mise en danger bien sûr dans le genre Perez sur Esteban avec la manœuvre agressive qui la bizarrement n'a pas été sanctionné)les gars ils osent même plus mordre une ligne blanche (sanction incompréhensible sur Verstap) ils ont tellement peur qu'on les entend constamment geindre à la radio pour de suite se justifier

samedi 20 janvier 2018 à 13:38 Jeff Pagani dit : Quel révolutionnaire ce Brawn ! Tout le monde dit toujours la même chose... Il faudrait simplement des voitures plus rapides et SURTOUT plus PHYSIQUES ! Pour que ca devienne enfin un sport !!!

samedi 20 janvier 2018 à 12:11 cedone dit : ce qu'il faudrait déjà faire c est de supprimé le safety car virtuel et avoir au minimum 2 arrêt voir 3 ou 4 sur les courses les plus longue pour plus d'attaque pendant les courses

samedi 20 janvier 2018 à 12:00 samousse99 dit : Les dépassements ouï m'ai pas artificiel

samedi 20 janvier 2018 à 10:57 MB1 dit : Le retour aux ravitaillements serait la pire mesure possible pour les dépassements !

samedi 20 janvier 2018 à 09:04 CarCircus dit : Des pneus plus tendres, choix libre, pas de restrictions sur la consommation, retour du ravitaillement, disponibilité des moteurs illimité, et surtout aucune consigne, laisser les pilotes se battre et débarrassez nous de ce DRS, en somme un retour aux origines, c'est ça l'âme de la F1.