F1 - Verstappen voit Marko comme un second père

F1 - Max Verstappen considère Helmut Marko comme un second père

Max Verstappen voit Helmut Marko comme un second père chez Red Bull. Jos Verstappen garde un rôle très important à ses côtés.

De ses débuts en karting jusqu'à son ascension en Formule 1, Max Verstappen a été très encadré par son père, Jos Verstappen, lui-même ancien pilote de F1 et vainqueur des 24 Heures du Mans en LMP2. Verstappen Sr était très présent dans le paddock, notamment lors la première saison de son fils, chez Toro Rosso.

Depuis que Max Verstappen a rejoint Red Bull, il y a près de deux ans, Jos Verstappen a pris un peu de recul. Il reste présent mais il est rarement dans les stands. Helmut Marko, le conseiller spécial de Red Bull, en charge des jeunes pilotes, a pris un rôle important aux côtés du Néerlandais.

« Helmut est un peu un second père (dans la course) pour moi, » a confié Max Verstappen à Ziggo Sports. « Il a toujours voulu le meilleur pour moi. Nous discutons beaucoup durant un week-end de Grand Prix. Il garde un oeil sur tout, donc il peut me conseiller sur les détails, comme la radio ou les relations avec les gens. Il est toujours honnête. Si ça se passe bien, il est heureux. Il me dira aussi si ce n’est pas assez bon. »

Jos Verstappen garde une place importante

Jos Verstappen conserve un rôle important aux côtés de son fils. Max Verstappen vole désormais de ses propres ailes mais il sait qu'il peut toujours s'appuyer sur son père. « Je ne dirais pas que je me suis émancipé maintenant que je suis en F1, » assure-t-il. « Evidemment, je dois plus faire les choses de mon côté. Les gens attendent que je sois responsable, et pas que mon père fasse les choses à ma place, mais c’est important d’avoir des gens comme lui pour me conseiller. »

« Nous sommes parfois en désaccord, mais neuf fois sur 10, il a raison. Je lui fais confiance. Nous avons tous les deux des égos très forts mais c’est dans notre sang. C’est ce qui nous a fait atteindre la Formule 1. Sans ça, nous serions encore en karting. »

Verstappen ne suit pourtant pas tout ce que lui dit son père : « Un bon exemple, c’est la Malaisie l’an dernier. Nous avions des nouveautés qui ne marchaient pas vraiment pour Daniel (Ricciardo) mais j’étais sûr qu’elles seraient efficaces, malgré des soucis de réglages, et j’ai décidé de les garder. Cela n’a pas marché pendant les essais mais j’ai voulu les conserver en qualifications. »

« Mon père m’a dit que je ne devrais pas les utiliser, mais je suis resté fidèle à mon choix. J’ai fini par les faire marcher, je me suis qualifié troisième, un très bon résultat à ce moment de l’année. J’ai dit à mon dire "Je te l’avais bien dit !" Il a ri, il était satisfait de ce choix. »

Verstappen a finalement remporté la course, après un dépassement sur Lewis Hamilton.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

lundi 05 février 2018 à 20:43 SAXO-KITcar.96 dit : nickel mino espérons le meilleur pour 2018 et que les commissaires laissent faire les luttes fratricides

poool/views/script not found