F1 - McLaren: Un gain d'une seconde avec Renault ?

F1 - McLaren veut gagner une seconde grâce à Renault

Eric Boullier estime que le moteur Renault va faire gagner environ une seconde à McLaren. Il pense que l'équipe va progresser plus rapidement.

McLaren attend beaucoup de Renault cette année. Trois années difficiles avec Honda ont aiguisé l'appétit de victoire de l'équipe anglaise mais elle sait que son nouveau partenaire moteur ne résoudra pas tous les soucis, même si le gain devrait être assez immédiat.

« Il va nous falloir un petit temps d'adaptation, » reconnaît Eric Boullier, le responsable de la compétition de McLaren, dans L'Equipe. « Nous repartons de zéro. Le moteur Renault, nous l'avons mis au simulateur et nous savons déjà ce que nous avons gagné rien qu'en changeant de propulseur. »

Le gain se fait-elle en secondes ? « En seconde, » répond Boullier. « Mais sans "s". » McLaren a affiché son désir de victoire cette année, ce que le Français qualifie d'« ambition », sans préciser s'il l'a juge réaliste.

McLaren attend des progrès à tous les niveaux

Eric Boullier pense que ce nouveau moteur, et notamment sa meilleure fiabilité, permettra des gains dans d'autres domaines, obligatoirement négligés depuis 2015 puisque les difficultés de Honda empêchaient l'équipe de s'y consacrer.

« Ces trois dernières années, chez McLaren, il nous manquait des données sur les dégradations pneumatiques, le refroidissement des freins, la gestion de la consommation d'essence, » explique Boullier. « Là, nous allons retrouver des habitudes que nous avions un peu perdues. Par exemple, j'ai remis en place les entraînements pour les pit-stops, un aspect qu'on avait mis en sommeil à cause du travail sur les moteurs. »

Côté technique, Boullier confirme que le retard pris avec la signature tardive du contrat a été « absorbé ». McLaren a dû adapter sa monoplace à un groupe propulseur très différent : « Chez Renault, le turbocompresseur est composé d'une seule pièce, alors que sur le Honda il y a des pièces des deux côtés du moteur, » précise Boullier. « Cela joue donc sur la répartition des masses. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

jeudi 08 février 2018 à 17:36 CHAPARRAL dit : Le problème est que c'est par rapport au moteur HONDA de l'année dernière ! Faut pas croire que les autres sont restés les bras croisés pendant ce temps ......enfin qui vivra verra !

jeudi 08 février 2018 à 17:26 CarCircus dit : Le comble pour Renault serait de perdre contre une équipe cliente, au même temps cela démontrera le savoir faire du motoriste Français.

jeudi 08 février 2018 à 16:27 Mr IXE dit : 1 sec c'est une bonne base pour démarrer avec l'intégration du PU et les réglages qui vont s'affiner comme le dit le team ce sera peut-être plus 1,5" ? 1,7" ? A suivre.

jeudi 08 février 2018 à 15:08 CHAPARRAL dit : Z'ont intérêt à être bons à VIRY !