F1 - Le halo créé des « opportunités » dans l'aéro

F1 - Le halo ouvre des opportunités dans l'aérodynamique

McLaren voit le halo comme une opportunité d'améliorer l'aérodynamique. Les équipes auront le droit d'y placer des éléments.

Le halo va profondément changer l'apparence des monoplaces cette année. Les équipes auront la liberté de l'habiller d'éléments aérodynamiques, afin de mieux diriger les flux vers la boîte à air, pour refroidir le moteur, et vers l'aileron arrière. McLaren y voit des opportunités intéressantes, mais il faudra d'abord composer avec les effets négatifs du halo.

« Concernant l'aéro, ce n'est pas sans dommages, » a expliqué Peter Prodromou, le responsable de l'aérodynamique de l'équipe anglaise, à ESPN. « Il y a un vrai défi, dans un premier temps pour l'intégrer, on peut parler de limitation des dégâts, et ensuite on peut le voir comme une opportunité et l'exploiter. »

« Cela ouvre des voies potentiellement intéressantes. Je pense que nous allons voir des solutions différentes. Leur ampleur sera assez limitée, nous avons juste une tolérance autour de la forme de base, mais pour un aérodynamicien, il y a une opportunité. »

« Tout le monde est confronté à des défis, comme l'influence sur le flux (d'air) vers le moteur, le flux vers certains systèmes de refroidissement que des équipes, comme nous, avaient placé là, et le flux vers l'aileron arrière. Mais de l'autre côté, il y a des opportunités que nous pouvons explorer et qui étaient impossibles avant. »

Les meilleures solutions seront vite copiées

Les différences entre les halos des différentes équipes devraient rester assez faibles. Peter Prodromou pense qu'en quelques courses, toutes les équipes auront copié la solution la plus efficace.

« Je pense qu'à la mi-saison, tout le monde aura la même solution, » précise Prodromou. « C'est mon estimation. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez