Le seigneur des anneaux : Omega Seamaster J.O.

Montre Omega Seamaster, en cinq couleurs, en hommage aux jeux olympiques

Chronométreur des Jeux Olympiques depuis 1932, Omega lance une nouvelle Seamaster, déclinée en cinq coloris. Seuls 10.160 exemplaires verront le jour.

Pour être plus précis, il n'y aura que 2.032 unités par couleur. Les teintes choisies reprennent celles des anneaux olympiques. Outre le look acidulé de ces tocantes, ce qui interpelle est le parti-pris stylistique. Nouveau boîtier de 39,5 mm (mais les cornes ''lyre'' sont toujours là), aiguilles rectangulaires qui rappellent celles de la Sinn U1, couronne ''oignon'', trotteuse colorée : cette Seamaster se démarque vraiment du reste de la gamme. 

Mouvement certifié

Sous le fond, maintenu par quatre vis, s'exhibe un calibre 8800, certifié Master Chronometer, une norme propre à Omega encore plus exigeante que le COSC. Parmi le cahier des charges, une résistance aux champs magnétiques (15.000 gauss) et une précision encore accrue. Ce mouvement se paye le luxe d'être joliment décoré et d'occuper une grande partie de l'espace qui lui est imparti. Ca change des ETA et autres Soprod qui nagent dans des habits trop grands pour eux... Le mouvement Omega est cerclé d'un anneau en aluminium de la même couleur que le bracelet et qui reprend le nom et la date des précédentes éditions des J.O.

L'Omega Seamaster Jeux Olympiques est affichée à 5.000€.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

poool/views/script not found