Publié le 14/02/2018 à 15:47

F1 - Comprendre 2018 : Aileron de requin et T-wing

F1 Comprendre 2018 : Les ailerons de requins et les T-wings sont interdits

Sport Auto passe en revue les changements de la saison 2018. Les ailerons de requin, les T-wings et certaines suspensions sont interdits.

Le règlement technique lancé en 2017 avait notamment pour but d'améliorer l'aspect des monoplaces. L'aileron arrière a été abaissé et élargi, et les voitures sont devenues plus larges. Une faille dans le règlement a permis aux équipes de relancer les ailerons de requin et de créer les T-wings. Ces éléments dirigeaient mieux le flux aérodynamique vers l'aileron arrière et ils pouvaient aussi augmenter les appuis.

Ces éléments peu esthétiques sont apparus au profit d'une faille règlementaire. Il était interdit d'ajouter des éléments aérodynamiques au dessus des pontons, mais la zone du capot-moteur restait totalement libre. Les équipes ont ainsi pu allonger les capot-moteur, pour faire les ailerons de requin, et placer des ailettes dessus.

La FIA a corrigé cette faille pour la saison 2018.

Ce qui change en 2018

Pour la saison 2018, les ailerons de requin et les T-wings sont interdits, tout comme les monkey seats, les petits ailerons à l'arrière de la monoplace, sous l'aileron arrière.

Afin de parvenir à cette interdiction, la FIA a créé une nouvelle zone où les éléments aérodynamiques sont interdits. En regardant la monoplace depuis un côté, cette zone recouvre un triangle au dessus du capot-moteur, où était situé l'aileron de requin.

Cette nouvelle zone laisse une liberté juste au dessus de la sortie de l'échappement. Des éléments aérodynamiques pourraient subsister à cet endroit.

Des changements sur les suspensions

La FIA a interdit un autre procédé autour des suspensions. Des équipes les utilisaient pour améliorer l'aérodynamique de la monoplace. Red Bull et Ferrari auraient créé des systèmes permettant de faire varier la hauteur de caisse selon l'angle de direction.

Désormais, la hauteur de caisse ne pourra pas évoluer de plus de 5mm au moment du bracage. La FIA a laissé une tolérance puisqu'il y a une évolution de la hauteur de caisse naturelle durant un changement de direction.

- Comprendre 2018 : Les quotas de moteurs
- Comprendre 2018 : Le halo
- Comprendre 2018 : Les pneus

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez