F1 - Alibaba devient sponsor de Renault

F1 - Tmall, filiale du géant Alibaba, devient sponsor de Renault

Renault a annoncé un partenariat avec Tmall, une filiale du géant de l'e-commerce Alibaba. Son logo, un chat, sera sur la R.S.18.

L'an dernier, Renault a mis en scène l'Aérochat, un élément aérodynamique transformé en chat. Pour la saison 2018, un chat va refaire faire son apparition sur les monoplaces d'Enstone, celui du logo de Tmall, une filiale d'Alibaba, le géant chinois de l'e-commerce, grand rival d'Amazon. Ce chat sera présent sur la R.S.18, qui sera dévoilée ce mardi à 16h00.

Ce partenariat s'inscrit dans la volonté de Renault d'augmenter ses ventes en Chine. Les détails du partenariat seront dévoilés durant le mois de mars.

« L'un des principaux objectifs de notre retour en F1 était d'exploiter cette plateforme globale pour le Groupe Renault, » explique Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing. « La Chine a été identifiée comme un marché d'importance stratégique. Un partenariat avec une entreprise comme Tmall, filiale du Groupe Alibaba, nous offre l'opportunité d'améliorer considérablement la notoriété et la perception de la marque Renault en Chine avec une très forte visibilité lors du Grand Prix de Shanghai mais aussi tout au long de la saison de Formule 1. »

Le partenariat tournera autour de Tmall Auto

Le partenariat devrait surtout être axé autour de Tmall Auto, la division de l'entreprise qui vend des véhicules et des accessoires automobiles.

« Nous sommes ravis de nous associer à Renault Sport Formula One Team pour transformer nos activités autour du Grand Prix de Chine en véritable succès, » souligne Wei Yu, le directeur généréal de Tmall Auto. « Nous avons hâte de collaborer étroitement avec l'écurie afin d'offrir des expériences uniques à nos clients. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mardi 20 février 2018 à 10:17 Yris dit : Où sont les 40 voleurs ?

mardi 20 février 2018 à 09:22 Bernard 17 dit : J espère que Renault va mordre la poussière