David Brown Speedback (2018) : Silverstone Edition

David Brown Speedback Silverstone Edition (2018) : série limitée à Genève

David Brown Automotive dévoile la Speedback Silverstone Edition plus puissante, plus haut de gamme, et plus chère.

Quatre ans après le lancement de la Speedback GT, le jeune constructeur britannique David Brown Automotive décline son coupé en une série spéciale au salon de Genève 2018. La Speedback Silverstone Edition vient fêter le premier anniversaire de l'installation de la firme à Silverstone. Elle ajoute à son design inspiré par les Aston Martin des années 1950 et 1960 des détails évoquant l'aéronautique.

Arborant une teinte noire, la Silverstone Edition reçoit une jupe avant, un diffuseur, des extracteurs latéraux et des sorties d'échappement spécifiques, ainsi que deux projecteurs additionnels sur sa calandre. Plusieurs éléments décoratifs sont parés de chrome brossé, et des badges "Silverstone Edition" font leur apparition.

Une exclusivité affichée au prix fort

L'habitacle a été soigné. La planche de bord recouverte de cuir noir à surpiqûres brun clair laisse apparaître du bois. Les compteurs et les aérateurs rappellent l'aviation. Des sièges baquets en cuir exclusifs prennent place à l'avant, tandis que les sièges arrière disparaissent au profit d'un espace de chargement. Les appuie-têtes arborent un dessin réunissant le circuit et les pistes de l'aérodrome de Silverstone.

Le V8 5L à compresseur qui se trouve sous le capot gagne en puissance et en couple pour afficher 600ch et 766Nm, soit 90ch et 75Nm de plus que sur la Speedback GT. La suspension a été revue en conséquence et l'auto est dotée d'un différentiel arrière actif. Le 0 à 100 km/h prend 4,3s ; c'est 0,5s de gagné par rapport au modèle standard. La vitesse de pointe est toujours de 250 km/h.

La David Brown Speedback Silverstone Edition ne sera produite qu'à 10 exemplaires, affichés au prix unitaire de 620.000£ H.T. (693.000€). Pour rappel, la Speedback GT demande 520.000£ H.T. (581.000€).

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez