F1 - McLaren a-t-elle pris trop de risques ?

F1 - McLaren assume la prise de risque dans la conception de la MCL33

Eric Boullier défend l'approche « agressive » de McLaren dans le concept de la MCL33, malgré les problèmes. Les soucis lié au refroidissement semblent corrigés.

McLaren a eu de nombreux problèmes pendant les essais privés, même si la plupart n'étaient pas très importants. L'équipe a été très ambitieuse dans l'installation du moteur Renault, qu'elle découvre, ce qui a peut-être causé des difficultés pour le refroidissement. McLaren pense avoir corrigé les principaux problèmes.

« Nous avons un concept ambitieux donc nous avons dû exploiter le temps que nous avions en piste pour comprendre le refroidissement, » a expliqué Eric Boullier, le responsable de la compétition de McLaren, au site officiel de la F1 après les essais. « (Jeudi), nous avons fait une simulation de course sans le problème moindre problème. »

« Nous (avons roulé vendredi après-midi) et il n’y a pas eu de problème, nous avons ajusté le refroidissement et les besoins de la voiture. Pour le moment, ça fonctionne. »

La McLaren a déjà évolué

Des marques de brûlures ont été visibles sur le capot-moteur de la McLaren pendant les essais privés. L'équipe a ajouté des ouvertures pour le refroidissement mais elle ne pense pas que les problèmes rencontrés la semaine dernière venaient de ça.

« Je ne crois pas que ce soit lié, » précisait Boullier mercredi. « Nous avons cherché à faire la meilleure voiture possible, donc il faut croire au concept. Avec chaque nouvelle voiture, il y a des choses qui marchent ou pas en piste. »

« Ce sont des ajustements. Nous essayons d’exploiter notre voiture du mieux possible pour avoir une bien meilleure efficacité aérodynamique. »

Un risque assumé

Boullier juge cette approche agressive nécessaire pour progresser : « Les trois dernières années ont été difficiles, » rappelle le Français. « Nous essayons de remettre McLaren au niveau qui est le sien. Comme pour tout, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Il peut y avoir des soucis. Nous n’avons pas perdu notre capacité à concevoir des voitures performantes et j’espère que vous le verrez rapidement en piste. Nous devons être ambitieux. Pour être ambitieux, nous devons prendre des risques. »

McLaren doit aussi optimiser tous les éléments autour du moteur Renault : « Le partenariat avec Renault est nouveau, le package et la voiture sont totalement nouveaux aussi, » rappelle Boullier. « Ce sont les essais. Donnez nous du temps et ça ira. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mardi 13 mars 2018 à 08:49 legars dit : Tout à fait, ce qui explique la présence de parfaits de:bi:les anti tout donc les commentaires pollue l'appli.

lundi 12 mars 2018 à 15:42 Kle'Opatre'55 dit : Je vais finir par me demander si Auto Plus est écrit par de vrais journalistes j'ai l'impression que ce sont des robots vu qu'il n'y a pas un mot sur la magnifique victoire de Sébastien Bourdais à Saint-Pétersbourg il y a exactement 20h