F1 - Todt déçu par les critiques sur le halo

F1 - Jean Todt rappelle aux pilotes qu'ils ont voulu le halo

Jean Todt rappelle aux pilotes qui critiquent le halo que ce dispositif a été lancé à leur initiative. Le Français est déçu, mais pas surpris.

Le halo est la principale nouveauté en Formule 1 cette année. La FIA a détaillé pourquoi ce système a été préféré à d'autres pour améliorer la protection de la tête du pilote, mais il subit de nombreuses critiques, surtout pour son aspect esthétique. Les pilotes sont les premiers à déplorer l'arrivée du halo, ce que déplore Jean Todt. Le Président de la FIA leur reproche d'avoir la « mémoire courte », puisque c'est le GPDA, leur association, qui a demandé à introduire une protection de la tête.

« C'était une demande totalement légitime de la part des pilotes, » a rappelé Todt à Racer. « Le 16 décembre 2015, j'ai reçu une lettre signée par Jenson Button, Sebastian Vettel et Alex Wurz (alors Présidents du GPDA), pour nous demander d'imposer une protection de la tête du pilote. J'ai dit que nous allions les écouter. »

« Nous avons demandé aux responsables techniques de se pencher sur une solution en urgence. Le 27 juin 2016, (les pilotes), qui savaient qu'une réunion allait se tenir, ont dit "Ne soyez pas faibles. Respectez ce que nous vous avons demandé pour la sécurité". Donc nous avons suivi leur demande, parce qu'elle était juste. Et le halo est arrivé. »

- Comprendre 2018 : Le halo

Todt est déçu mais pas surpris

Jean Todt est habitué aux polémique en Formule 1 mais il n'aime pas les doubles discours : « Je ne suis pas surpris (par les critiques), et vous savez que j'adore la F1, mais je déteste cet aspect de la F1, » souligne Todt. « Il y a des gens qui ne savent pas se taire. On parle de la chose la plus importante dans la vie : la loyauté (...) et respecter ce qu'on a fait. Nous respectons ça, certains l'ont oublié, mais c'est comme ça. »

Le Français ne comprend pas les critiques contre la sécurité : « A mes yeux, le halo ne pose aucun problème et j'aurais aimé un soutien unanime, des supporters, de la presse, puisque c'est un dispositif lié à la sécurité. Je trouve incroyable d'entendre des gens dire "Ok, la course doit être dangereuse, si ça arrive, ça arrive". Mais si on peut l'éviter, pourquoi ne pas protéger une vie ? »

« On ne parle pas que de la Formule 1. Je n'ai pas entendu une la moindre critique en Formule E. Je n'ai pas entendu la moindre critique en Formule 2. Je n'ai pas entendu la moindre critique en Formule 3. »

Toto Wolff a déclaré que si on lui donnait une tronçonneuse, il en profiterait pour enlever le halo. Jean Todt ne veut pas entrer dans une polémique avec le patron de Mercedes Motorsport : « Je ne réagirai pas à ce qui a été dit, » indique Todt. « C'est un jeu puéril. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

mercredi 14 mars 2018 à 21:31 CarCircus dit : C'est lui même qui le dit, trouver un système en urgence, ce qui sous entend qu'on peut faire mieux. Le principe est bon, la réalisation l'est beaucoup moins Mr Todt.

mercredi 14 mars 2018 à 12:13 garcia72 dit : M. Todt a "instauré" le tirage au sort des ex-aequo en Rallye-Raid (Dakar : Ickx-Vatanen), en F1 (Schumacher-Barrichello), "j'en passe et des meilleures" ! ... Et la loyauté, dans tout ça ? ;) "La F1, un monde impitoyable"...

mercredi 14 mars 2018 à 11:06 lino27 dit : la chose la plus importante :la loyauté 😂 laissez moi rire quand on voit comment son pote Fillon s est retrouvé propulsé !!!!!!!!à la FIA