Les secrets de la Porsche 911 GT2 RS (2018)

VIDEO. Porsche dévoile cinq secrets de conception de la nouvelle 911 GT2 RS.

Après plusieurs épisodes rétrospectifs riches en détails historiques méconnus, Porsche cède à la tentation de la promotion d'un modèle actuel avec son nouveau "Top 5" puisque celui-ci est dédié aux spécificités de la dernière 911 GT2 RS. Mais il recèle néanmoins quelques petits secrets intéressants et pour le présenter, le constructeur a confié l'auto à son pilote Lars Kern, auteur du record du Nürburgring à son volant, sur un circuit de karting ! Découvrez la vidéo.

Kern s'attarde d'abord sur l'aérodynamique. On apprend ainsi que les prises d'air du capot avant servent au refroidissement des freins, en remplacement des conduits que Porsche place habituellement sous la voiture. Les extracteurs au sommet des ailes avant permettent d'évacuer la pression générée par le mouvement des roues. La jupe avant à elle seule supporte 200kg d'appui, ce qui a contraint Porsche à renforcer le bouclier avec des cordons métalliques. Les ouïes des ailes arrière servent au refroidissement des échangeurs tandis que l'admission se fait par le dessus du capot moteur. A eux deux, l'aileron colossal et le diffuseur génèrent un appui d'environ 400kg.

Une 911 pas comme les autres

Le film évoque ensuite le son du flat-six 3,8L biturbo. A l'opposé du bloc atmosphérique hurlant d'une GT3, celui-ci gronde avec une tonalité grave. L'échappement très court a été inspiré par celui de la 935 de course des années 1970 pour lui conférer cette signature sonore.

L'allègement de l'auto par rapport à une 911 standard est ensuite évoqué. Il passe notamment par un capot avant, des ailes avant et un aileron arrière en fibre de carbone, du verre Gorilla pour les vitres latérales et arrière ainsi qu'un toit en magnésium, comme les jantes si l'on opte pour le pack optionnel Weissach. Avec lui, le coupé pèse 1.440kg, une masse contenue qui n'en fait pas un poids-plume pour autant.

Le circuit de kart est ensuite l'occasion pour Kern de mettre en avant la maniabilité de la GT2 RS, qui profite de roues arrière directrices pour être plus agile à faible vitesse et plus stable au-delà. Le pilote vante également la réactivité de la transmission à double embrayage PDK.

Le moteur est le dernier point abordé. Installé le plus bas possible, il envoie 700ch et 750Nm de couple aux seules roues arrière, ce qui fait de la GT2 RS la 911 de route la plus puissante de l'histoire. Le 0 à 100 km/h ne demande que 2,8s. L'accélération sera justement le sujet de la prochaine vidéo de cette série, qui opposera plusieurs modèles du constructeur.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez