F1 - Todt veut plus de constructeurs en 2021

F1 - Todt veut un règlement moteur défini avant la fin de l'année

Jean Todt juge nécessaire de finaliser le règlement moteur pour 2021 avant la fin de l'année, pour pouvoir attirer de nouveaux motoristes.

La Formule 1 devrait adopter une nouvelle motorisation en 2021. Les grandes lignes ont déjà été définies mais les détails techniques n'ont pas encore été finalisés. Cette nouvelle motorisation pourrait séduire de nouveaux constructeurs : Aston Martin a manifesté son intérêt et le groupe Volkswagen est impliqué dans les discussions.

Jean Todt souhaite que le règlement moteur soit défini en totalité avant la fin de l'année pour permettre à de nouveaux motoristes de rejoindre la F1 dans de bonnes conditions.

« Si on veut que des constructeurs soient prêts pour 2021, ils doivent connaître la situation avant la fin de l'année, » a déclaré le Président de la FIA à Racer. « Cela permettra de concevoir le moteur en 2019 et 2020. »

Séduire les motoristes déjà présents et les nouveaux

Jean Todt ne veut pas attirer des nouveaux constructeurs à tout prix. Le nouveau règlement devra aussi convenir aux motoristes actuels. C'est pour cette raison que la FIA propose une évolution des groupes propulseurs actuels.

« Clairement, et je l'ai demandé à nos responsables, je pense que ce serait très injuste de détruire tout ce qui a été fait sur les moteurs et de repartir d'une page blanche, » précise Todt. « Pour moi, il est essentiel d'optimiser ce qui a été développé, ce que nous connaissons. Nous savons que cette technologie progresse énormément. Pas en devenant plus complexe, mais plus simple, donc l'idée générale est d'améliorer le règlement moteur actuel. »

« Je pense qu'il faut respecter les investissements qui ont été faits en Formule 1. Nous ne voulons perdre personne. Ce serait injuste de dire "Ok, essayons d'attirer de nouveaux (constructeurs)" sans respecter ceux qui nous ont fait confiance et que nous espérons conserver. »

Todt déçu par les critiques

Mercedes, Renault et surtout Ferrari ont critiqué les propositions pour la nouvelle motorisation. Les deux premiers pensent que les coûts vont augmenter et Ferrari menace même de quitter le championnat. Jean Todt reproche à ces motoristes d'avoir une « mémoire sélective ».

« Il y a quelques mois, nous avons décidé à l'unanimité certains changements pour le prochain moteur, » rappelle-t-il. La diminution des coûts, l'augmentation du bruit et la simplification de l'hybride sont au coeur des changements. « Tout le monde a accepté ces objectifs, » souligne Todt. « Donc je m'attends à ce qu'ils respectent leurs engagements, et je m'attends à respecter les nôtres. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez