F1 - Todt espère limiter le pouvoir de Ferrari

F1 - Jean Todt aimerait réduire les avantages de Ferrari

Jean Todt aimerait mettre fin au droit de veto de Ferrari sur les règlements, mais il ne souhaite pas remettre en cause l'avantage financier de la Scuderia.

Ferrari a une place à part en Formule 1, qui lui confère aussi des pouvoirs spécifiques. La Scuderia dispose notamment d'un droit de veto si la FIA veut lancer une nouvelle motorisation. Jean Todt, Président de la fédération et ancien patron de Ferrari, a déclaré au site officiel de la F1 qu'il n'est « pas en faveur » de ce droit accordé à Ferrari, « parce que les temps ont changé. »

Lorsque les précédents accord commerciaux, en vigueur jusqu'en 2021, ont été discutés, Jean Todt voulait déjà mettre fin à ce droit de veto, mais les autres équipes l'ont accepté et il a donc été maintenu.

L'autre avantage de Ferrari est financier. Liberty Media, détenteur des droits commerciaux, reverse une grande partie de ses revenus aux équipes, selon les résultats au championnat. Ferrari dispose d'un statut particulier qui lui a permis de recevoir plus d'argent que Mercedes ces dernières années, malgré des résultats moins bons. Jean Todt ne veut pas remettre en question cet avantage.

« Pour moi, est-ce normal que Leonardo DiCaprio gagne plus d'argent qu'un acteur de série ? » questionne Todt. « Oui, c'est normal. C'est la vie. Plus on est bon, plus on gagne d'argent. »

Liberty Media n'est pas du même avis. Le groupe américain aimerait mettre fin aux avantages financiers de Ferrari. Force India et Sauber avaient demandé à l'Union Européenne de se pencher sur la répartition des revenus en F1. Les deux équipes ont retiré leur plainte, en échange d'une promesse de Liberty Media de mettre en place un système plus équitable.

Todt espère que Ferrari restera

Le poids de Ferrari se voit dans les négociations autour de la motorisation pour 2021. La Scuderia n'apprécie pas les propositions et elle menace de quitter le championnat. Jean Todt espère que Ferrari ne mettra pas ses menaces à exécution.

« Ils pourraient partir, » indique Todt. « Sincèrement, c'est leur choix. Ils sont libres. J'espère vraiment qu'ils ne partiront pas, mais c'est toujours possible. »

« On a vu de grands constructeurs partir, revenir. Mais le choix leur appartient. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

samedi 17 mars 2018 à 14:45 Kikou-K'9-7 dit : Il a la mémoire courte le pépère, mais il faut reconnaître que c'est bien grâce à toutes ces magouilles qu'il a un aussi prestigieux palmarès partout où il est passé il a gagné

vendredi 16 mars 2018 à 20:22 ah_teapeak dit : Donner plus à une marque qui dispose déjà de moyens financiers colossaux je trouve ça indécent et malhonnête alors que des équipes méritantes comme ForceIndia et ToroRosso se démènent pour boucler une saison complète.

vendredi 16 mars 2018 à 17:10 leon dit : Visiblement lampauneon todt a toujours des intérets financiers chez les rouges .

vendredi 16 mars 2018 à 17:10 leon dit : Visiblement lampauneon todt a toujours des intérets financiers chez les rouges .