Publié le 19/03/2018 à 12:00

F1 - Règlement technique: ce qui change en 2018

F1 - Les nouveautés du règlement technique 2018

A quelques jours du début de la saison 2018, Sport Auto fait le point sur les nouveautés du règlement technique: halo, ailerons de requin, combustion d'huile...

Le Grand Prix d'Australie marque le coup d'envoi de la saison 2018 ce week-end. Un an après le lancement d'une nouvelle génération de monoplaces, le règlement technique est logiquement stable. Certains changements sont cependant très visibles, le halo en tête.

- Sport Auto publie son Guide de la saison 2018

Le halo

C'est la principale nouveauté et aussi la plus commentée. Le halo, un dispositif composé de trois montants qui se rejoignent au dessus et devant la tête du pilote, fait son arrivée pour améliorer la sécurité.

Le système est critiqué pour son esthétique mais les études de la FIA, sur 21 accidents survenus et sur de possibles variantes, montrent que le halo est plus efficace que les deux autres solutions testées en piste, l'Aeroscreen et le Shield.

Le halo est capable de supporter le poids d'un bus à impériale. Dans des termes plus techniques, il a été conçu pour résister à une charge frontale de 116kN depuis le sommet et de 46kN depuis l'avant, et à une charge latérale de 93kN sur le côté et de 83kN sur l'avant.

Le dispositif est lourd pour le compenser, le poids minimum des monoplaces passe de 728 à 734kg. Afin de limiter les effets du halo sur l'aérodynamique, les équipes ont le droit de places des éléments sur une zone de 2cm autour du système. Elles sont déjà nombreuses à avoir ajouté des ailettes.

- Pour aller plus loin: Comprendre 2018: Le halo

Les ailerons de requins et les T-Wings

L'an dernier, une faille dans le règlement a vu les capots moteurs fleurir d'ailerons de requin et de T-wings. Ces éléments jugés peu esthétiques et nuisibles commercialement, puisqu'ils masquaient les logos des sponsors sur l'aileron arrière, sont interdits cette année.

La FIA a corrigé la faille règlementaire. Avant la saison 2017, la fédération avait défini une zone où des éléments aérodynamiques étaient interdits, au dessus des pontons. Cette zone ne comprenait pas le sommet du capot moteur, ce qui permettait d'y placer les ailerons de requin et les T-wings, et elle a donc a été étendue cette année. En regardant la monoplace depuis le côté, une zone formant un triangle au dessus du capot moteur, où se situait l'aileron de requin, doit désormais rester vierge de tout élément aérodynamique.

Concrètement, un léger espace reste présent et les équipes ont ainsi pu allonger les capot-moteurs, mais les ailerons de requins et les T-wings ont bel et bien disparu.

- Pour aller plus loin: Comprendre 2018: Aileron de requin et T-wing

La combustion d'huile

Depuis 2015, plusieurs motoristes ont été soupçonnés d'utiliser de l'huile moteur avec le carburant. Cette combustion d'huile permettait de tirer plus de puissance du moteur.

La FIA veut interdire ce concept en limitant la consommation d'huile. En juillet 2017, des mesures ont donc été prises. Elles prévoyaient de faire immédiatement passer la consommation maximale à 1,2 litre pour 100km, de la faire passer à 0,9 litre pour 100km à partir de Monza, et enfin à 0,6 litre pour 100km à partir de la saison 2018.

Les polémiques pourraient quand même ressurgir puisque même si les équipes devront respecter la limite, la combustion d'huile restera théoriquement possible.

- Pour aller plus loin: Les polémiques sur la combustion d'huile en 2017

Les suspensions

La FIA a aussi interdit un système qui permettait d'améliorer l'aérodynamique grâce aux suspensions. Red Bull et Ferrari auraient créé des dispositifs pour faire varier la hauteur de caisse selon l'angle de direction, ce qui permettait d'améliorer l'écoulement des flux aérodynamiques.

Désormais, quand le pilote aura les roues braquées, la hauteur de caisse ne pourra plus évoluer de plus de 5mm. Cette tolérance permet de couvrir l'évolution naturelle de la hauteur de caisse durant un changement de direction.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez