F1 - Haas ambitieuse, Grosjean confiant

F1 - Haas veut ses voitures en Q3, Romain Grosjean est confiant

Günther Steiner, le patron de Haas, veut voir ses deux pilotes en Q3. Romain Grosjean sent que son équipe ne pourrait pas être mieux préparée.

Haas a impressionné Mercedes pendant les essais hivernaux. L'équipe américaine aborde la saison 2018 avec plus d'ambition que jamais. Elle affiche un optimisme mesuré à quelques jours de la première course de la saison.

« Je dirais que nous connaîtrons le potentiel de la voiture après les qualifications en Australie, » indique Günther Steiner, le patron de l'équipe. « Après les essais, nous pouvons dire que nous sommes en milieu de classement, et j'espère dans la première moitié de ce milieu de classement. Je dirais que nous faisons preuve d'un optimisme mesuré. »

Steiner fixe quand même des objectifs élevés : « Une double arrivée dans les points est toujours le meilleur résultat. Notre objectif est d'être en Q3 avec les deux voitures parce qu'ensuite, tout peut arriver. »

Grosjean satisfait des essais privés

Romain Grosjean est satisfait de la préparation de Haas. Il apprécie la monoplace et il sait qu'elle a encore une marge de progrès importante.

« La VF-18 a une très bonne base, » estime le Franco-Suisse. « Les sensations sont très bonnes dans la voiture, c'est l'essentiel. Nous savons quels sont les domaines à faire évoluer pour améliorer les performances. Nous allons travailler sur ça. C'est la meilleure voiture que nous avons eue chez Haas F1 Team. »

« Les essais se sont assez bien passés. La première semaine a été difficile à cause des conditions météo. La deuxième semaine, nous avons très bien travaillé. Nous avons fait de très bons tours et nous avons bouclé le programme prévu, ce qui est formidable. Je pense que nous sommes aussi bien préparés que possible. Evidemment, tous les circuits sont différentes, nous aurons des températures différentes, ce genre de choses, mais nous avons fait le maximum possible. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez