Publié le 20/03/2018 à 12:00

F1 - Règlement sportif: ce qui change en 2018

F1 - Les changements du règlement sportif en 2018

A quelques jours du début de la saison 2018, Sport Auto fait le point sur les nouveautés du règlement sportif: quota de moteurs, nouveaux types de pneus...

Plusieurs nouveautés règlementaires vont modifier la physionomie des courses. Le quota de moteurs est revu à la baisse et le nombre de types de pneus à la hausse.

- Sport Auto publie son Guide de la saison 2018
- Règlement technique: ce qui change en 2018

Les quota de moteurs revus

Les pilotes ont moins de moteurs cette année. Ils avaient droit à quatre groupes propulseurs en 2017. Cette année, certains éléments sont limités à trois exemplaires (le moteur, le turbo et le MGU-H) et les autres à deux exemplaires (le MGU-K, la batterie et le système électronique).

Les pénalités pourraient donc être encore plus nombreuses. La FIA a donc décidé de les simplifier légèrement, pour déterminer les grilles de départ plus facilement : dès qu'un pilote aura au moins 15 places de pénalité, il sera envoyé en fond de grille. Si plusieurs pilotes ont des pénalités d'au moins 15 places, c'est celui pénalisé en premier qui sera le mieux placé.

Le principe d'attribution des pénalités reste le même. Le premier moteur dans un quatrième exemplaire entraîne une pénalité de 10 places. Si un autre élément est utilisé en quatre exemplaires, la pénalité est de cinq places. Le principe est le même en cas d'éléments en cinq exemplaires : 10 places de pénalité pour le premier et cinq pour les autres. Pour le MGU-K, la batterie et le système électronique, c'est le premier élément en trois exemplaires qui entraîne une pénalité de 10 places.

- Pour aller plus loin: Comprendre 2018: Les quotas de moteurs

Deux nouveaux types de pneus

Pirelli ajoute deux types de pneus cette année, les ultra-durs (oranges), et les hyper-tendres (roses). Les ultra-durs ne devraient jamais servir et les hyper-tendres seront réservés aux circuits urbains.

Les pneus deviennent tous plus tendres cette année, d'un cran dans la la gamme. L'ultra-dur de 2018 est donc équivalent à un dur (qui passe de orange à bleu ciel) de 2017, et l'hyper-tendre de 2018 est deux crans plus tendre que l'ultra-tendre (violet) de 2017.

Ces pneus plus tendres devraient permettre d'améliorer le spectacle. Pirelli a pour mission de générer des courses à deux arrêts. En excluant les courses avec des événements imprévus, il n'y en a eu que trois en 2017. Pirelli avait joué la prudence en optant pour des gommes plus dures, en raison du nouveau règlement technique et de l'arrivée de pneus plus large.

- Pour aller plus loin : Comprendre 2018 : Les pneus

Des départs arrêtés après les drapeaux rouges

Depuis l'an dernier, si un départ est effectué sur piste humide et que les pilotes s'élancent derrière la voiture de sécurité, le véritable lancement de la course se fait avec un départ lancé, et plus avec un simple restart.

A partir de cette année, cette mesure est également applicable après un drapeau rouge. C'est Charlie Whiting, le directeur de course, qui prendra la décision selon les situations.

Les relances de course après une intervention de la voiture de sécurité restent identiques, avec un restart.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez