Publié le 20/03/2018 à 13:39

F1 - La F1 étudie le comportement des supporters

F1 - Comment la F1 étudie le comportement des supporters

La Formule 1 a interrogé 18 000 spectateurs et elle a tracé leurs déplacements avec des capteurs à Austin. Le but ? Mieux comprendre leurs attentes.

Le principal objectif de Liberty Media, détenteur des droits commerciaux de la F1, est d'élargir le public du championnat. Pour y parvenir, le groupe américain a créé un Département de Recherche et d'Analyse en juin 2017. Dix études ont été lancées et l'une d'entre elles avait pour but de recueillir les avis des spectateurs des Grands Prix. 

Netfluential, une agence de recherche indépendante, a interrogé plus de 18 000 personnes sur de nombreux sujets, allant de la facilité à s'orienter sur un circuit aux souhaits des spectateurs pour améliorer les week-ends de Grands Prix. Les résultats de l'enquête ont été communiqués aux organisateurs des courses.

« Le programme de recherche autour des supporters est l'un des meilleurs projets d'analyse de 2017, » estime Matt Roberts, le responsable du Département de Recherche et d'Analyse de la F1. « Cela a pris aux supporters d'avoir une influence sur expérience autour des courses et pendant la saison 2018, la F1 va agir en se basant sur de nombreuses recommandations des supporters. »

L'étude montre qu'au delà du spectacle en piste, évidemment primordial, les supporters demandent des activités. La Fan Zone séduit. Elle propose notamment le Pit Stop Challenge, qui propose aux supporters de s'essayer aux changements de pneus, une expérience appréciée par 96% d'entre eux. Des concerts, des outils pour mieux comprendre les courses, sur l'application de la F1 et sur les écrans géants, les différents services de restauration et la facilité à s'orienter sur un circuit sont aussi jugés importants.

Des demandes précises

La F1 a également demandé aux supporters les nouveautés qu'ils aimeraient voir autour des courses. A plus de 70%, ils demandent de voir des voitures historiques et des expositions, ainsi qu'à pouvoir se rendre sur la piste. Ils sont 70% à vouloir un échange avec les pilotes et les directeurs sportifs, et plus de 60% à espérer s'approcher les voitures. Plus de 50% des supporters demandent à voir des éléments techniques et plus d'événements.

D'autres propositions séduisent mais sont moins prioritaires : l'accès à de la nourriture de divers pays (plus de 40%), des concerts (plus de 30%), des zones pour découvrir l'entraînement physique des pilotes (plus de 30%), des films dédiés à la F1 (plus de 20%), des forums pour les supporters (plus de 10%), des zones pour les enfants avec une initiation au karting (plus de 10%) et des activités extrêmes, comme des tyroliennes (plus de 10%).

L'enquête va s'enrichir cette année et elle sera menée sur 17 des 21 courses du calendrier.

Des capteurs pour comprendre les supporters

Pour bien connaître les supporters, la FIA a décidé de les tracer. Au Grand Prix des Etats-Unis, une étude a été menée avec Meshh. Cette entreprise fournit des capteurs des signaux Wi-Fi, en particulier ceux émis par les smartphones. Même s'il n'y a pas de connexion entre le capteur et les smartphone, ces derniers émettent un signal qui peut être détecté et mesuré. La puissance du signal permet de déterminer la distance, et donc le lieu où se trouve le spectateur.

La F1 a ainsi installé 34 capteurs dans la Fan Zone, dans la tribune principale et virage 4, ce qui a permis d'étudier les mouvements des spectateurs. L'étude a montré que les spectateurs avaient tendance à rester sur une zone du circuit, et à ne pas explorer les autres.

L'étude apprend ainsi qu'il faut installer les boutiques temporaires, notamment celles des produits dérivés, en plusieurs endroits du circuit. La F1 veut aussi innover pour encourager les supporters à découvrir d'autres activités autour du circuit.

L'application officielle de la F1 va désormais aider les spectateurs à s'orienter. Les données seront affinées avec une nouvelle étude cette année, sur sept courses.

« Cette (technologie) va nous offrir des données encore plus importantes sur le comportement des supporters sur les courses, et cela va nous aider à améliorer l'expérience des supporters, » souligne Matt Roberts.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez