Meistersinger Lunascope : la Lune, grande taille

Meistersinger Lunascope automatique avec affichage king size des phases de Lune

Les phases de Lune ne sont pas indispensables sur une montre, d'accord. D'autant que l'affichage est souvent trop petit. Alors Meistersinger lance la Lunascope.

Canon, tout simplement. Je ne suis pas fan (du tout) des phases de Lune, qui viennent surcharger inutilement un cadran déjà agrémenté d'autres fonctionnalités. Résultat : l'affichage de l'astre est petit, parfois disgracieux avec ses touches de doré et des étoiles grossièrement représentées. Mais la Lunascope est canon. La raison est simple : partant du principe que personne n'est vraiment à 5 minutes près, la plupart des tocantes Meistersinger ne dispose que d'une aiguille, effectuant sa révolution au-dessus d'un cadran limpide.

Il y a donc de la place pour exhiber une Lune...surdimensionnée. Le résultat aurait pu être grossier mais c'est tout l'inverse. On adore le soin apporté à la représentation de notre satellite. L'ombrage des cratères est finement détaillé et la surface généreuse de la Lune (environ un quart de celle du cadran) permet d'en profiter pleinement.

ETA inside

La Lunascope reprend le boîtier de la Pangaea, une autre montre de la gamme. Sa carrure en acier fait 40 mm de large et cintrée d'une lunette très fine qui augmente l'ouverture du cadran. Ce dernier est proposé en deux couleurs : opalin argenté ou bleu saphir. S'il fallait adresser un grief à cette montre, ce serait l'intégration de la date, sur le cadran clair, qui attire trop l'oeil. La couronne de type oignon assure une bonne préhension et le calibre, un ETA 2836 automatique associé à un module Meistersinger, offre une autonomie de 38 heures.

Il se laisse admirer à travers un fond maintenu par six vis. La Meistersinger Lunascope est commercialisée 3.300 € avec un bracelet cognac (cadran bleu) ou brun (cadran blanc). Et que ceux qui s'inquiéteraient d'un réglage fastidieux de la Phases de Lune se rassurent : la complication sur cette Meistersinger, baptisée lune astronomique, ne dévie que d'un jour tous les 122 ans par rapport au cycle lunaire ! Ça laisse un peu de marge...

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)1

samedi 24 mars 2018 à 13:53 guy6280 dit : Encore une montre que si tu n'en as pas, tu as raté ta vie.