Lotus Exige Cup 430 (2018) : édition Type 25

Lotus Exige Cup 430 Type 25 (2018) : série très limitée

Avec une série limitée de l'Exige Cup 430, Lotus rend hommage à sa F1 Type 25 des années 1960.

Lotus présente l'Exige Cup 430 Type 25, une série limitée évoquant la Lotus Type 25 des années 1960, l'une des premières voitures de course à châssis monocoque, qui permit au constructeur de remporter son premier championnat de F1 en 1963 grâce notamment à Jim Clark qui s'adjugea le titre pilote.

L'auto est disponible en deux coloris au choix : vert foncé à bande jaune ou blanc à bande verte. Sur les ailes arrière est inscrit "Type 25", un badge que l'on retrouve sur une plaque numérotée dans l'habitacle. Les sièges baquets sont en en fibre de carbone avec une sellerie en alcantara à la surpiqûre exclusive. Le pommeau du levier de la boîte manuelle à six vitesses est en bois. Climatisation, système d'info-divertissement, régulateur de vitesse ou encore tapis de sol sont de série, des équipements que les clients peuvent faire ôter afin de gagner quelques kilos.

25 exemplaires seulement

La Type 25 reprend la mécanique de l'Exige Cup 430 standard, à savoir un V6 3,5L à compresseur de 436ch et 440Nm de couple doté d'une ligne d'échappement en titane. Elle dispose d'une suspension et de barres anti-roulis ajustables. Elle pèse 1.097kg à vide et atteint les 100 km/h en 3,3s pour une vitesse de pointe de 290 km/h selon Lotus.

La Lotus Exige Cup 430 Type 25 est disponible en France au prix de 141.200€, auxquels s'ajoutent 10.500€ de malus écologique. Les clients potentiels ont intérêt à se dépêcher puisque seuls 25 exemplaires sont prévus.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)3

samedi 07 avril 2018 à 06:33 Simca R2 dit : Ça fait envie ,je ne ferai pas partie des 25 dommage ,mon banquier est un égoïste il ne veut pas me prêter un seul Rouble..

samedi 07 avril 2018 à 00:40 MANFRED91 dit : Alors oui, je sais... beaucoup disaient à l’époque que la Lotus 25 et son châssis diabolique, merveilleuse machine de Colin Chapman virait comme sur des rails ... mais ne te serais-tu pas trompé de blog mon ami ?

vendredi 06 avril 2018 à 15:13 hugues dit : Ces des egoistes ces cheminots : Quoi qu'on leur propose , ils sont jamais content ces cons ... On a n'a marre de voir ces types tout les jours a la tele avec leur drapeaux rouge ... Qu'ils bossent bordel ...