WEC - Que vaut le record de Porsche à Spa ?

WRC - Que vaut vraiment le record de Porsche sur le circuit de Spa ?

Quelle est la valeur du record de Neel Jani à Spa dans la Porsche 919 Hybrid Evo, une version modifiée ? Ce prototype est-il vraiment meilleur qu'une F1 ?

Porsche a battu le record du circuit de Spa avec une version modifiée de sa 919 Hybrid, alignée aux 24 Heures du Mans jusqu'à l'an dernier. Neel Jani a fait un tour en 1'41''770 alors que le meilleur temps était détenu par Lewis Hamilton depuis sa pole en F1 l'an dernier, en 1'42''553.

Avec un prototype, le record du circuit de Spa était de 1'53''658. Comment Porsche a-t-elle pu gagner plus de 10 secondes ? La 919 Hybrid Evo s'émancipe de nombreuses contraintes règlementaires.

Porsche n'a pas touché au moteur en tant que tel, un V4 2,0 litres turbo avec deux système de récupération d'énergie, un sur les freins à l'avant, et l'autre sur l'échappement. Le moteur thermique fonctionne sur l'axe arrière et le moteur électrique sur l'axe avant, ce qui fait du prototype une quatre roues motrices.

Porsche a augmenté la puissance en jouant sur la consommation et sur la gestion de l'énergie. Le débit de carburant est limité dans le WEC. En 2017, Porsche avait le droit à 1,784kg (2,464 litres) par tour à Spa. Le moteur produisait environ 500 chevaux. En renonçant à ces restrictions, Porsche a pu tirer 720 chevaux de son moteur. La consommation est évidemment moins bonne et Porsche ne l'a pas communiquée.

Le constructeur préfère parler énergie : les systèmes ne pouvaient récupérer que 6,37 mégajoules l'an dernier. Lundi, Neel Jani a bénéficié de 8,49 mégajoules. La puissance des systèmes est donc passée de 400 à 440 chevaux. Au total, Porsche a gagné 260 chevaux.

Porsche a aussi travaillé sur l'aérodynamique. Le diffuseur est plus large à l'avant, tout comme l'aileron arrière. Ils utilisent tous les deux des DRS pour augmenter la vitesse de pointe. Des ailettes et le fond plat ont été optimisés, pour avoir une hauteur de caisse fixe. Porsche chiffre l'augmentation des appuis à 53%, avec une augmentation de l'efficacité de 66% !

Porsche a aussi ajouté un système de freins électriques, la direction assistée a été revue et les suspensions ont été renforcées. Le poids a été abaissé de 39kg, pour atteindre 849kg. Tout ce qui ne servait pas pour un tour a été retiré : la climatisation, les essuie-glaces, des capteurs, le système électronique de la direction de course, les phares, le système jack... Michelin a de son côté développé des pneus qui offraient plus d'adhérence, sans mettre en danger la sécurité.

Ces efforts ont permis de battre le record... de 0''773. Ce record a peu de chances de tenir longtemps puisque les F1 progressent vite. A Melbourne, le chrono de la pole a été amélioré de 1''124 cette année. A Sakhir, le gain a été de 0''811. Si des progrès similaires sont faits à Spa, la F1 reprendra l'avantage, avec des voitures qui répondent à un règlement.

Porsche fière de ce record

Porsche voulait s'affranchir de nombreuses contraintes règlementaires et techniques, uniquement pour battre ce record. La 919 Hybrid a pu montrer un potentiel inexploité.

« C'est un peu un rêve d'ingénieur pour nous, » reconnaît Stephen Mitas, l'ingénieur de course en chef en LMP1, qui dirigeait ce projet. « Après avoir développé, amélioré et fait rouler la voiture pendant quatre ans, les mecs ont une relation très étroite avec elle. »

« Nous savions tous, quels que soient les succès de la 919 Hybrid, qu'elle ne pouvait jamais montrer son plein potentiel. En fait, même la version Evo n'exploite pas tout le potentiel technique. Cette fois, les limites ne viennent pas des règlements, mais des ressources. »

L'Australien est fier de ce record : « C'est très satisfaisant d'avoir fait une voiture assez bonne pour battre le record de la Formule 1. »

Neel Jani s'est retrouvé au volant de l'une des voitures de course les plus performantes de l'histoire, avec trois journées pour la tester à Spa : « La 919 Evo est impressionnante, c'est brutal, » indique le Suisse. « C'est vraiment la voiture la plus rapide que j'ai jamais pilotée. »

« Le niveau d'adhérence nous fait passer dans une autre dimension, je ne pouvais pas imaginer ça. Tout se passe tellement rapidement dans un tour au volant de la 919 Evo que les vitesses de réactions sont très différentes de tout ce que je connaissais en WEC. »

« Nous n'avons pas battu que la pole F1 de 2017. Ce tour était 12 seconds plus rapide que notre pole en WEC l'an dernier ! »

La tournée d'adieu de la Porsche 919 Hybrid Evo va se poursuivre un tour sur la Nordschleife le 12 mai. Elle sera au Festival de Goodwood du 12 au 15 juilet, au Festival Porsche à Brands Hatch le 2 septembre et à la réunion Porsche Rennsport de Laguna Seca du 26 au 29 septembre.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez