F1 - Pirelli prédit des stratégies « inventives »

F1 - Pirelli s'attend à des stratégies « inventives » en Azerbaïdjan

Pirelli s'attend à des stratégies variées au Grand Prix d'Azerbaïdjan, grâce à une sélection de pneus plus agressive qu'en 2017.

Pirelli a modifié sa gamme de pneus cette année. Elle est plus tendre d'un cran, ce qui signifie qu'un pneu tendre version 2018 est équivalent à un super-tendre de 2017. A Melbourne et à Sakhir, les sélections de pneus étaient les mêmes que l'an dernier. Les pneus pilotes avaient donc des pneus plus tendres. A Shanghaï, la nomination n'a changé que pour le pneu le plus tendre, avec l'ultra-tendre à la place du super-tendre. Il était deux crans plus tendre que le super-tendre utilisé en 2017.

A Bakou, c'est l'intégralité de la sélection qui sera plus tendre. Pas de médiums cette année, mais les tendres, les super-tendres et les ultra-tendres. En cumulant ce choix et les changements sur les pneus effectués cette année, les pilotes auront donc des pneus deux crans plus tendres, ce qui devrait ouvrir dans possibilités dans les stratégies.

« Nous avons senti que nous avons été un peu trop prudents dans notre choix de pneus pour l'Azerbaïdjan l'an dernier, vu que c'était la première année avec le nouveau règlement autour des pneus, et les médiums n'ont pas vraiment été utilisés, » se souvient Mario Isola, le responsable de la compétition automobile de Pirelli. « Nous avons senti que nous pouvions être un peu plus agressifs dans nos nominations cette année. »

« Cela devrait rendre les trois composés utilisables en course, avec de stratégies qui peuvent être inventives, comme dans les deux derniers Grands Prix, à Bahreïn et en Chine. »

Les conditions seront différentes

Si Pirelli peut se permettre d'amener des pneus plus tendres, c'est aussi parce que les températures devraient être moins fortes, ce qui devrait limiter la dégradation.

« Le Grand Prix d'Azerbaïdjan devrait offrir un cadre assez différent, il est disputé deux mois plus tôt, ce qui devrait offrir des conditions météo différentes de l'an dernier, quand les températures de piste dépassaient les 50 degrés, » rappelle Isola.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found