Aston Martin : 70 ans de DB

Aston Martin : 70 ans de modèle DB

Aston Martin fête 70 ans de modèles DB, dont les initiales honorent un homme-clé de l'histoire de la marque.

Fondé en 1913, Aston Martin célèbre en cette année 2018 les 70 ans de sa gamme DB. Perdurant aujourd'hui avec la DB11 lancée en 2016, cette lignée naquit avec la DB1 de 1948 à moteur quatre-cylindres, d'abord nommée Two Litre Sports (photo). Les initiales "D.B." sont celles de Sir David Brown, l'homme qui fit l'acquisition d'Aston Martin le jour de la St Valentin 1947 et dirigea la marque jusqu'en 1972. C'est lui qui fusionna Aston Martin et Lagonda.

Les DB sont les GT qui représentent le cœur de la gamme Aston Martin. Première de la famille à disposer d'un moteur six-cylindres, la DB2 fut lancée en 1949, suivie par la DB3 de course en 1951. Vint la DB4 en 1959, puis en 1963 la DB5, voiture devenue emblématique grâce à James Bond malgré une courte carrière. La DB6 suivit dès 1965. En 1969, la première DBS à moteur V8 vint s'ajouter à la gamme. La carrière de la DB6 s'acheva en 1970 et celle de la DBS en 1972, mettant un terme provisoire à l'emploi du nom de David Brown.

Des initiales qui résistent au temps

Après plusieurs changements de propriétaires, Aston Martin passa sous le giron de Ford en 1987. Il fallut attendre la DB7 commercialisée en 1994, proposée avec 6 ou 12 cylindres, pour que les célèbres initiales fassent leur retour, l'année suivant le décès de Sir David Brown. En 2003, Aston Martin lança la DB9 à moteur V12, sautant un numéro pour souligner une importante évolution technique. Ford s'est séparé d'Aston Martin en 2007 mais la lignée des DB perdure. Entre la DB9 et la DB11, disponible en V12 ou V8, la DB10 dotée d'un V8 fut produite à 10 exemplaires en 2015, exclusivement pour le tournage du film James Bond "Spectre". Après un premier retour entre 2007 et 2012 avec un V12, la DBS s'apprête à revenir de nouveau pour remplacer l'actuelle Vanquish. Le nom DBR suivi d'un numéro a quant à lui désigné des voitures de course à différentes époques.

Notons que l'entrepreneur britannique nommé David Brown qui a lancé en 2014 le constructeur David Brown Automotive, dont la Speedback GT s'inspire des Aston Martin des années 1950 et 1960, n'a aucun lien avec son homonyme cité plus haut.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez